Menu
A+ A A-

Asie: en hausse (106,83 USD) après l'amorce d'une correction à la baisse

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en Asie, au lendemain d'une forte correction due aux inquiétudes pour la vigueur de la demande mondiale dans un contexte économique difficile, après une hausse quasi ininterrompue depuis février.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril gagnait 28 cents, à 106,83 USD dans les échanges électroniques du matin. Le Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance prenait 60 cents à 122,15 USD.

Les cours du baril, qui avaient atteint des sommets jamais vus depuis mai 2011, observaient depuis lundi un net mouvement de correction. Mais les craintes concernant l'offre de brut iranien ont repris le dessus, selon Justin Harper chez IG Markets à Singapour.

"Malgré le repli des cours ces derniers jours, la situation iranienne est toujours présente dans l'esprit" des investisseurs qui s'inquiètent "de trouver des sources d'approvisionnement alternatives en cas de perturbations de l'offre", a-t-il dit.

Téhéran menace d'interrompre immédiatement ses approvisionnements d'or noir à l'Europe, bien avant la mise en place en juillet de l'embargo de l'Union européenne.

A la suite de l'Europe, le Japon (deuxième plus gros client de l'Iran) aurait désormais l'intention de réduire ses importations de brut iranien, ce qui exacerbe les tensions sur le marché mondial.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a averti mardi que l'Iran serait en mesure de faire augmenter les prix du pétrole et "d'étouffer l'économie mondiale", s'il devenait une puissance nucléaire militaire.

"L'Iran pourrait dicter des prix de plus en plus élevés et ainsi étouffer l'économie mondiale", a-t-il plaidé.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a reconnu vendredi dans son rapport trimestriel des "divergences majeures" avec Téhéran sur la clarification de son programme nucléaire.

La communauté internationale soupçonne l'Iran, qui s'en défend, de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme civil.

Mardi, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril avait cédé 2,01 dollars par rapport à lundi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour finir à 106,55 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance avait clôturé à 121,55 dollars, en baisse de 2,62 dollars par rapport à lundi.

ds



(AWP / 29.02.2012 06h31)


Commenter Asie: en hausse (106,83 USD) après l'amorce d'une correction à la baisse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:15

    USA: les stocks de brut plongent, les exportations bondissen…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté de manière inattendue la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite