Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, pénalisé par des prises de bénéfices après ses sommets

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par un mouvement de prises de bénéfices après qu'ils aient touché vendredi des sommets depuis mai 2011, mais le marché restait cependant hanté par les tensions toujours vives sur l'Iran.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 123,83 dollars, en baisse de 1,64 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,34 dollar à 108,43 dollars.

Après avoir atteint vendredi 125,55 dollars à Londres et frôlé les 110 dollars à New York, leurs plus hauts niveaux depuis début mai, les cours du barils reprenaient leur souffle.

"L'euro recule face au dollar, et certains opérateurs ont apparemment saisi l'occasion pour engranger quelques bénéfices", la remontée du billet vert rendant moins attractifs les achats de brut libellés en dollars, expliquait Peter Beutel, analyste du cabinet Cameron Hanover.

Après la vigoureuse hausse de la semaine précédente, "il fallait s'attendre à une correction du marché, même si celle-ci pourrait être de courte durée" avant que les prix ne reprennent leur ascension, dans un marché toujours hanté par les inquiétudes géopolitiques, avertissait M. Beutel.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a reconnu vendredi des "divergences majeures" avec Téhéran, précisant que l'Iran avait triplé la production d'uranium enrichi jusqu'à 20 % depuis novembre --se rapprochant donc de la technologie nécessaire pour fabriquer une bombe.

Face au durcissement des sanctions internationales, l'Iran menace d'interrompre ses approvisionnements d'or noir à l'Europe, bien avant la mise en place en juillet de l'embargo de l'Union européenne (UE), alors que ses clients asiatiques envisagent de réduire leurs importations de brut iranien.

Ces tensions nourrissent l'inquiétude sur l'offre mondiale de brut, et ont contribué à faire grimper fortement les prix du baril.

"Cette hausse s'explique par des craintes, renforcées encore par les perturbations de la production au Soudan du Sud, au Yémen et en Syrie, mais dans la réalité, le marché reste pour le moment suffisamment approvisionné", tempérait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"Si les tensions géopolitiques devaient s'apaiser quelque peu, alors les inquiétudes du marché se tourneraient vers le front de demande" et des perspectives de consommation énergétique mondiale plutôt ternes, ajoutait-il.

De fait, "l'autre raison qui peut pousser les investisseurs" à prendre des bénéfices sur le marché du pétrole, "ce sont les risques que les prix élevés du baril font peser sur l'économie", estimaient de leur côté les experts de Commerzbank.

Réunis dimanche, les ministres des Finances du G20 se sont inquiétés dans un communiqué de la montée des prix du pétrole, et ont "salué l'engagement des pays producteurs à continuer à assurer une offre adéquate".

L'Arabie saoudite, membre du G20 et chef de file de l'OPEP, a ainsi sensiblement renforcé ses exportations pour tenter d'enrayer l'envolée des cours, et s'est par ailleurs engagée à compenser tout manque du brut iranien sur le marché mondial.

cha



(AWP / 27.02.2012 12h45)



Commenter Le brut recule, pénalisé par des prises de bénéfices après ses sommets

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 février 2018 à 21:26

Le pétrole progresse, influencé par la baisse des stocks amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en hausse vendredi, toujours influencés par...

vendredi 23 février 2018 à 16:05

Le pétrole temporise après avoir grimpé avec les stocks amér…

Londres: Les cours du pétrole bougeaient peu vendredi en cours d'échanges européens, temporisant après avoir grimpé en raison de stocks américains plus...

vendredi 23 février 2018 à 12:26

Le pétrole en léger repli après les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu vendredi en cours d'échanges européens après avoir bondi la veille à la suite de...

vendredi 23 février 2018 à 10:41

Parapétrolier: Schlumberger et Subsea 7 projettent une coent…

Oslo: Le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, et son concurrent Subsea 7 ont dévoilé vendredi leur intention de former...

vendredi 23 février 2018 à 06:37

Le pétrole à la baisse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, après les gains enregistrés la veille grâce à...

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite