Menu
A+ A A-

Le brut monte, aidé par l'accord sur la Grèce et les tensions sur l'Iran

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient légèrement mardi en fin d'échanges européens, les opérateurs digérant l'adoption largement anticipée du plan de la zone euro sur la Grèce, dans un marché par ailleurs toujours soutenu par le regain de tensions autour de l'Iran.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 120,52 dollars, en hausse de 47 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars cotait 104,67 dollars, en hausse de 1,43 dollar par rapport à la clôture de vendredi (le marché new-yorkais étant resté fermé lundi en raison d'un jour férié aux Etats-Unis).

Le cours du Brent regagnait un peu du terrain, après avoir évolué dans le rouge pendant une grande partie des échanges européens, dans un marché faisant montre de prudence.

"L'accord européen sur la Grèce était largement anticipé, et donc déjà pris en compte par les investisseurs" dans les échanges, et le marché pétrolier était contaminé mardi par la morosité des places boursières, observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Les ministres des Finances de la zone euro ont donné leur feu vert tôt mardi matin à un deuxième plan de sauvetage de la Grèce, combinant une aide publique, à hauteur de 130 milliards d'euros jusque fin 2014, et un effacement partiel de la dette grecque détenue par les créanciers privés.

Grâce à ce plan d'aide sans précédent, la Grèce devrait être en mesure de rembourser une créance de 14,5 milliards d'euros d'ici le 20 mars et ainsi éviter un défaut de paiement, dont les conséquences auraient ébranlé les marchés financiers et plombé la demande énergétique européenne.

Par ailleurs, "après la forte hausse des cours la veille, les investisseurs étaient incités à engranger quelques bénéfices", soulignait Mme Sokou.

Les prix du pétrole s'étaient hissés lundi à leur plus hauts niveaux depuis mai 2011, à respectivement 121,15 dollars Londres et 105,44 dollars pour le WTI, dans un marché échauffé par la décision de l'Iran d'interrompre ses exportations de brut à la France et au Royaume-Uni.

Téhéran avait par ailleurs menacé lundi du même sort les autres pays européens, ce qui pourrait accélérer leur recherche d'approvisionnements alternatifs avant la mise en place en juillet de l'embargo décidé en janvier par l'Union européenne (UE) sur le pétrole iranien.

"Les volumes de brut achetés par la France et le Royaume-Uni à l'Iran sont extrêmement faibles, mais les marchés sont de plus en plus préoccupés par l'escalade des tensions géopolitiques" entre Téhéran et les pays occidentaux, soulignait Harry Tchilinguirian, analyste de BNP Paribas.

La nervosité des opérateurs était en outre renforcée mardi par des inquiétudes sur d'éventuelles frappes d'Israël sur l'Iran.

"Les tensions autour de l'Iran renforcent les craintes de perturbation" de l'offre mondiale de brut et "devraient donc continuer de soutenir les prix de baril", surtout si le Japon ou la Corée du Sud, autres clients majeurs de l'Iran, décident eux aussi de réduire leurs importations de brut iranien, ajoutait M. Tchilinguirian.

rp



(AWP / 21.02.2012 18h39)


Commenter Le brut monte, aidé par l'accord sur la Grèce et les tensions sur l'Iran


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mardi 20 novembre 2018

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    lundi 19 novembre 2018

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite