Menu
RSS
A+ A A-

Au plus haut depuis 9 mois à New York: 104,56 USD le baril

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert mardi à New York à leur plus haut niveau en neuf mois, alors que la tension restait vive dans le dossier iranien et que les investisseurs se voulaient optimistes pour l'Europe, quelques heures après un accord sur la Grèce.

Vers 14H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars progressait de 1,32 dollar par rapport à vendredi, à 104,56 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). C'est son plus haut niveau depuis le 4 mai.

"Le pétrole explose!", a lancé Riche Ilczyszyn, analyste chez ITrader. "Je pense qu'on vient de franchir un nouveau palier et que le pétrole va désormais avoir pour niveau de base les 100 dollars", a-t-il observé.

A l'origine de cette flambée: "un accès de panique" et "des scénarios inquiétants" causés par le bras de fer entre l'Occident et l'Iran, a expliqué Phil Flynn, de PFG Best Research.

Téhéran a annoncé l'interruption des exportations de brut iranien vers la France et au Royaume-Uni, et menacé de faire de même pour d'autres pays européens, laissant redouter aux investisseurs une montée des tensions sur les approvisionnements pétroliers de l'Europe.

Surtout, les courtiers américains s'inquiétaient des rumeurs selon lesquelles Israël envisagerait de frapper prochainement les installations nucléaires iraniennes, ce qui fait craindre un nouvel embrasement au Moyen-Orient déjà troublé par la situation en Syrie.

Avec l'Iran "qui aboie en retour", cette crise rappelle celle "des années 1970", lorsque les pays de l'Opep avaient décidé une explosion des cours pour protester contre l'attitude d'Israël dans la région, a remarqué M. Ilczyszyn.

Sur le front européen, les prix profitaient "du soulagement engendré par le deuxième plan de sauvetage de la Grèce", a dit Matt Smith, de Summit Energy (Groupe Schneider Electric).

Après des semaines de suspense, les ministres des Finances de la zone euro ont donné leur feu vert mardi à un deuxième plan de sauvetage, combinant une aide publique, à hauteur de 130 milliards d'euros jusque fin 2014, et un effacement partiel de la dette grecque détenue par les créanciers privés.

Grâce à ce plan d'aide sans précédent, la Grèce devrait être en mesure de rembourser une créance de 14,5 milliards d'euros d'ici le 20 mars et ainsi éviter un défaut de paiement, dont les conséquences auraient ébranlé les marchés financiers et plombé la demande énergétique européenne.

jq



(AWP / 21.02.2012 15h50)


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte un peu dans un marché inquiet

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 11:58

Le Français Total s'est officiellement désengagé d'Iran

Téhéran: Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, après le...

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite