Menu
RSS
A+ A A-

L'Asie, principal acheteur du pétrole iranien, très loin devant l'Europe

prix-du-petrole Paris Paris : Les grands pays asiatiques sont les principaux acheteurs de pétrole iranien, l'Union européenne (et en particulier les pays d'Europe du sud) ne représentant qu'un cinquième des exportations d'or noir de la République Islamique.

Selon l'agence gouvernementale américaine d'information sur l'Energie (EIA), l'Iran détient les quatrièmes réserves de pétrole les plus importantes de la planète. Il est le deuxième producteur d'or noir de l'Opep et le troisième exportateur mondial de brut.

Toujours d'après l'EIA, les exportations, qui assurent la moitié des recettes du gouvernement, sont principalement destinées à l'Asie, dont les besoins en énergie ne cessent de grimper en raison des taux de croissance régionaux très élevés.

Ainsi, sur les 2,15 millions de barils exportés en moyenne par jour par la République Islamique d'Iran en 2010, les deux-tiers étaient destinés à quatre grands pays asiatiques : Chine (20%), Japon (17%), Inde (16%) et Corée du Sud (9%).

De son côté, l'Agence internationale de l'énergie (AIE, organisme qui dépend de l'OCDE) estime que sur 2,5 millions de barils exportés quotidiennement en moyenne par l'Iran de janvier à septembre 2011, quelque 600'000 barils par jour (b/j) étaient destinés à des pays de l'Union européenne, soit un peu plus de 20% de ses exportations.

En Europe, les principaux pays importateurs de brut iranien sont selon l'AIE l'Italie (185.000 b/j, soit 13% de sa consommation de brut), l'Espagne (161'000 b/j, 12% de sa consommation), et la Grèce (103'000 b/j, 30% de sa consommation), et ces trois pays concentrent à eux seuls 75% des ventes iraniennes à l'UE.

Les autres membres de l'UE ont consommé sur la même période des quantités très faibles de pétrole iranien. La France, pour sa part, n'a importé que 58'000 b/j (soit environ 3% de ses besoins d'or noir), la Belgique 36'000 (5%), les Pays-Bas 19'000 (2%), l'Allemagne 15'000 (1%), le Royaume-Uni 11'000 (1%), la République Tchèque 5'000 (3%) et la Pologne 3'000 (1%).

Toujours d'après l'AIE, l'Iran couvrait 6% des besoins en pétrole de la Chine (550'000 b/j), 9% de ceux de l'Inde (310'000 b/j), 7% de ceux du Japon (327'000 b/j) et 10% de ceux de la Corée du Sud (228'000 b/j).

Enfin, la Turquie, qui n'est pas membre de l'UE, importait quant à elle 196'000 b/j de brut iranien, soit 29% de ses besoins, et l'Afrique du sud 80'000 b/j, soit 14% de sa demande intérieure.

tt



(AWP / 20.02.2012 16h01)


Le pétrole en Iran


lundi 13 août 2018

L'Iran va baisser ses prix du pétrole pour ses clients asiat…

Téhéran: L'Iran va baisser le prix de ses hydrocarbures à destination de ses clients asiatiques en prévision du rétablissement des sanctions américaines...

vendredi 10 août 2018

Les sanctions contre l'Iran, un risque pour l'offre pétroliè…

Paris: Malgré l'accalmie actuelle sur le marché pétrolier, le retour des sanctions américaines contre l'Iran menace l'approvisionnement en brut de l'économie mondiale...

mardi 03 juillet 2018

L'Iran qualifie de "pure imagination" la menace am…

Genève: Le président iranien Hassan Rohani a qualifié mardi de "pure imagination" l'annonce par les Etats-Unis qu'ils allaient empêcher l'Iran d'exporter son...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite