Menu
RSS
A+ A A-

L'Asie, principal acheteur du pétrole iranien, très loin devant l'Europe

prix-du-petrole Paris Paris : Les grands pays asiatiques sont les principaux acheteurs de pétrole iranien, l'Union européenne (et en particulier les pays d'Europe du sud) ne représentant qu'un cinquième des exportations d'or noir de la République Islamique.

Selon l'agence gouvernementale américaine d'information sur l'Energie (EIA), l'Iran détient les quatrièmes réserves de pétrole les plus importantes de la planète. Il est le deuxième producteur d'or noir de l'Opep et le troisième exportateur mondial de brut.

Toujours d'après l'EIA, les exportations, qui assurent la moitié des recettes du gouvernement, sont principalement destinées à l'Asie, dont les besoins en énergie ne cessent de grimper en raison des taux de croissance régionaux très élevés.

Ainsi, sur les 2,15 millions de barils exportés en moyenne par jour par la République Islamique d'Iran en 2010, les deux-tiers étaient destinés à quatre grands pays asiatiques : Chine (20%), Japon (17%), Inde (16%) et Corée du Sud (9%).

De son côté, l'Agence internationale de l'énergie (AIE, organisme qui dépend de l'OCDE) estime que sur 2,5 millions de barils exportés quotidiennement en moyenne par l'Iran de janvier à septembre 2011, quelque 600'000 barils par jour (b/j) étaient destinés à des pays de l'Union européenne, soit un peu plus de 20% de ses exportations.

En Europe, les principaux pays importateurs de brut iranien sont selon l'AIE l'Italie (185.000 b/j, soit 13% de sa consommation de brut), l'Espagne (161'000 b/j, 12% de sa consommation), et la Grèce (103'000 b/j, 30% de sa consommation), et ces trois pays concentrent à eux seuls 75% des ventes iraniennes à l'UE.

Les autres membres de l'UE ont consommé sur la même période des quantités très faibles de pétrole iranien. La France, pour sa part, n'a importé que 58'000 b/j (soit environ 3% de ses besoins d'or noir), la Belgique 36'000 (5%), les Pays-Bas 19'000 (2%), l'Allemagne 15'000 (1%), le Royaume-Uni 11'000 (1%), la République Tchèque 5'000 (3%) et la Pologne 3'000 (1%).

Toujours d'après l'AIE, l'Iran couvrait 6% des besoins en pétrole de la Chine (550'000 b/j), 9% de ceux de l'Inde (310'000 b/j), 7% de ceux du Japon (327'000 b/j) et 10% de ceux de la Corée du Sud (228'000 b/j).

Enfin, la Turquie, qui n'est pas membre de l'UE, importait quant à elle 196'000 b/j de brut iranien, soit 29% de ses besoins, et l'Afrique du sud 80'000 b/j, soit 14% de sa demande intérieure.

tt



(AWP / 20.02.2012 16h01)



Commenter L'Asie, principal acheteur du pétrole iranien, très loin devant l'Europe

Le pétrole en Iran


dimanche 14 janvier 2018

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine a coulé…

pékin: Un pétrolier iranien en feu a coulé huit jours après sa collision au large de la Chine, ont rapporté dimanche les...

jeudi 11 janvier 2018

Chine: le pétrolier toujours en feu, début de polémique en I…

Pékin: La Chine tentait toujours jeudi d'éteindre le feu à bord d'un pétrolier iranien au large de ses côtes, tandis qu'en Iran...

lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 18 février 2018 à 14:13

Abou Dhabi attribue à une compagnie espagnole une concession…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): La compagnie pétrolière publique des Emirats arabes unis (ADNOC) a annoncé dimanche avoir attribué à la société...

vendredi 16 février 2018 à 21:04

Le pétrole termine en hausse avant un week-end prolongé aux …

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a avancé vendredi à la clôture, dans un marché sans entrain tout...

vendredi 16 février 2018 à 18:04

Le pétrole en légère hausse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu vendredi en fin d'échanges européens dans un marché sans élan avant le rapport de...

vendredi 16 février 2018 à 15:21

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York dans un marché …

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture vendredi, les investisseurs se plaçant en retrait à...

vendredi 16 février 2018 à 12:29

Le pétrole profite un peu de la faiblesse du dollar

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens alors que la faiblesse du dollar permettait aux investisseurs utilisant...

vendredi 16 février 2018 à 08:33

Eni renoue avec les bénéfices en 2017 grâce au rebond des co…

Milan: Le géant italien Eni a annoncé vendredi avoir enregistré en 2017 un bénéfice net de 3,43 milliards d'euros, contre une perte...

vendredi 16 février 2018 à 04:08

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrolé étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, aidé par le repli du dollar qui favorise la...

jeudi 15 février 2018 à 21:09

Le pétrole aidé par le repli du dollar

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York à et Londres se sont ressaisis en cours de séance jeudi...

jeudi 15 février 2018 à 20:23

L'Opep cible un accord avant 2018 sur une coopération de lon…

Dubaï: L'Opep cherche à parvenir avant la fin 2018 à un accord sur une coopération à long terme avec les pays non...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite