Menu
A+ A A-

Asie: Iran dope les prix, Brent au plus haut depuis 8 mois (121,10 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole étaient en nette hausse lundi en Asie, après l'annonce de l'arrêt des ventes de pétrole iranien à la France et au Royaume Uni, une décision symbolique mais qui renforce la crainte d'une "escalade" de Téhéran.

Le Brent de la mer du Nord pour livraison en avril gagnait 1,52 dollar US à 121,10 USD le baril dans les échanges électroniques du matin. Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars prenait 1,70 USD à 104,94 USD.

"Le pétrole commence la semaine à un plus haut de huit mois (pour le Brent) car l'Iran continue sa politique d'escalade", a déclaré Justin Harper, de chez IG Markets à Singapour.

Le ministère iranien du Pétrole a annoncé dimanche avoir cessé de vendre du pétrole aux compagnies pétrolières françaises et britanniques.

Deuxième pays de l'Opep, l'Iran produit 3,5 millions de barils de pétrole par jour et en exporte 2,5 millions.

En ciblant Paris et Londres, l'Iran s'en est pris aux deux capitales à la pointe des sanctions prises contre lui depuis deux ans par l'Union européenne, de concert avec les Etats-Unis.

Cette annonce est avant tout symbolique, selon les experts, mais elle risque d'accentuer la pression sur les cours de l'or noir en renforçant sur le marché la crainte d'une "escalade" de Téhéran dans le détroit d'Ormuz.

"Elle confirme que les Iraniens sont dans un processus d'escalade. Et quand on sait que la +prime de risque sur l'Iran+, c'est ce qui fait aujourd'hui le prix (du brut, ndlr), ça va certainement avoir un impact", estimait dimanche Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières, auprès de l'AFP.

"Le problème, ce n'est pas tant la production iraniennne, même si elle est importante puisqu'elle représente 4 à 5% de la production mondiale. Le problème, c'est la menace sur le détroit d'Ormuz, par lequel transitent 15 millions de barils/jour (mbj) et ça, c'est dix fois la consommation française", expliquait-il.

Vendredi à New York, le pétrole avait fini à son plus haut niveau depuis neuf mois, porté par un regain d'optimisme sur l'économie américaine: le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a progressé de 93 cents par rapport à jeudi, à 103,24 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a terminé à 119,58 dollars, cédant 53 cents.

fah



(AWP / 20.02.2012 06h25)


Commenter Asie: Iran dope les prix, Brent au plus haut depuis 8 mois (121,10 USD)


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    jeudi 07 mars 2019

    Netanyahu: la contrebande pétrolière iranienne doit cesser

    Israël: "L'Iran continue sa contrebande de pétrole brut en violation des sanctions américaines et cela doit cesser", a déclaré le premier ministre israélien Benjamin...

    mardi 04 décembre 2018

    Sanctions: l'Iran peut bloquer les exportations de pétrole d…

    Téhéran: Le président iranien Hassan Rohani a de nouveau menacé mardi de bloquer les exportations de pétrole dans le Golfe, en réaction...

    samedi 01 décembre 2018

    L'Iran a élaboré un "mécanisme" pour vendre son pé…

    Téhéran: L'Iran a finalisé un "mécanisme" permettant l'achat de pétrole iranien par Séoul après le rétablissement de sanctions américaines contre son secteur...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite