Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en net recul à New York en raisons de tensions sur la Grèce

prix-du-petrole New YORK New YORK : Les prix du pétrole reculaient nettement vendredi peu après l'ouverture à New York, dans un marché tendu par la situation grecque et inquiet de prévisions de demande mondiale en baisse.

Vers 14H20 GMT (15h20 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars gagnait 2,02 dollars par rapport à la clôture de jeudi, à 97,84 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Il semble que le plan sur lequel a travaillé la Grèce se trouve actuellement dans l'incertitude", a relevé Tom Bentz de BNP Paribas.

En arrivant à Bruxelles jeudi après avoir obtenu de haute lutte l'accord des partis politiques à un nouveau plan d'austérité, le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos, espérait décrocher enfin le feu vert tant attendu au déblocage d'une aide européenne pour éviter que la Grèce ne fasse faillite.

Mais ses collègues ont fermement demandé à Athènes de revoir encore sa copie et de revenir le 15 février avec des éléments plus tangibles sur la table.

Le gouvernement grec va devoir trouver en six jours 325 millions d'euros d'économies nouvelles, mais les Européens demandent aussi des gages politiques. Le parlement grec doit approuver le plan de rigueur dimanche, et les partis de la coalition au pouvoir à Athènes devront apporter des garanties par écrit sur leur soutien à ce plan.

Selon lui, "cela fait baisser l'euro qui avait bien monté dans le climat d'optimisme qui régnait depuis quelques jours autour du dossier grec", ce qui tire le billet vert à la hausse et rend moins attractifs les achats du brut, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Et puis l'AIE a révisé à la baisse pour le sixième mois consécutif sa prévision de demande mondiale, donc après une belle hausse, il semble que le marché ait trouvé un pallier, du moins provisoirement", a poursuivi Tom Bentz.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a révisé vendredi à la baisse pour le sixième mois consécutif sa prévision de demande mondiale de pétrole pour cette année, à 89,9 millions de barils par jour (mbj), en raison de perspectives économiques de plus en plus sombres.

"Après l'envol (des cours du pétrole) des derniers jours, cela n'est pas une surprise de voir des prises de bénéfices avant le début du week-end", ont souligné les analystes de Commerzbank.

fah



(AWP / 10.02.2012 15h51)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 12:29

Le pétrole baisse alors qu'un accord se profile à Vienne

Londres: Les prix du pétrole baissaient significativement jeudi en cours d'échanges européens, alors que le marché entrevoit de plus en plus une...

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite