Menu
A+ A A-

Le brut monte dans un marché soutenu par les espoirs sur la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens, portés par l'espoir de voir la Grèce adopter un nouveau plan d'austérité à même de débloquer une nouvelle aide internationale au pays, mais aussi dopé par les inquiétudes croissantes sur l'offre mondiale de brut.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 117,76 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, grimpant de 56 cents par rapport à la clôture de mercredi. Il s'est hissé vers 09H40 GMT à 118,17 dollars, un sommet depuis début août.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 45 cents à 99,16 dollars.

"Les opérateurs se montrent optimistes sur le dossier grec et l'issue des négociations autour de la restructuration de la dette du pays, notamment parce que les dirigeants grecs ont laissé entrevoir des avancées décisives ce jeudi", expliquait Peter Beutel, analyste de la société Cameron Hanover.

Le Premier ministre grec Lucas Papademos a indiqué espérer boucler jeudi les négociations avec les partis de la coalition gouvernementale sur un nouveau plan de rigueur, avant un réunion des ministres des Finances des pays de la zone euro prévue à 17H00 GMT à Bruxelles.

Cette cure d'austérité renforcée en Grèce permettrait de débloquer une nouvelle tranche d'aide internationale à Athènes, cruciale pour éviter un défaut de paiement du pays en mars, une perspective qui rassérénait quelque peu les marchés des matières premières et revigorait l'euro face au dollar.

Ce renforcement du billet vert offrait un coup de pouce supplémentaire aux achats du brut, libellés dans la monnaie américaine, rendus plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Les conditions météorologiques glaciales en Europe fournissent par ailleurs un soutien supplémentaire aux prix, alors que les experts s'attendent à ce que cette vague de froid se prolonge jusqu'à la fin du mois", dopant la demande énergétique du Vieux continent, notaient les analystes de Commerzbank.

Les prix du brut, enfin, restaient tirés vers le haut par les inquiétudes croissantes sur les approvisionnements pétroliers, en particulier en provenance d'Iran, alors que les tensions entre Téhéran et les pays occidentaux restent vives, mais aussi d'Afrique, ajoutaient les experts de Commerzbank.

Les investisseurs continuaient ainsi de surveiller la situation au Nigeria, premier producteur d'Afrique, secoué en début de semaine par une série d'explosions et de fusillades dans le nord du pays.

De son côté, le Soudan du sud a stoppé fin janvier sa production, habituellement de 350.000 barils par jour, en raison d'un différend avec le Soudan, qu'il accuse de détourner une partie du pétrole sud-soudanais transitant sur son territoire.

Le marché restait cependant sur ses gardes, après avoir été sévèrement refroidi mercredi par les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), qui a fait état d'une demande de pétrole toujours médiocre aux Etats-Unis et d'une hausse nette et inattendue des stocks de produits raffinés sur la semaine achevée le 3 février.

Cependant, "les opérateurs sont un peu revenus sur leur première impression défavorable, car la hausse des stocks de brut aux Etats-Unis s'est quand même avérée bien moins moindre qu'attendu", tempérait M. Beutel.

sm



(AWP / 09.02.2012 12h35)


Commenter Le brut monte dans un marché soutenu par les espoirs sur la Grèce


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite