Menu
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York: espoir pour l'Europe

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en nette hausse à New York mardi, rebondissant grâce à un regain d'optimisme pour la situation dans la zone euro, qui ne serait pas rentrée en récession selon le patron de la banque centrale américaine (Fed).

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a gagné 1,50 dollar par rapport à la clôture de lundi, à 98,41 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 116,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), progressant de 30 cents par rapport à la clôture de la veille.

En début d'échanges asiatiques, le Brent est monté jusqu'à 116,70 dollars, un sommet depuis début août.

Le pétrole coté à New York avait ouvert en repli avant de nettement rebondir, "en partie en raison des rumeurs sur la Grèce", a remarqué Rich Ilczysyn, analyste chez ITrader.

Le marché bruissait en effet de rumeurs suggérant que la Grèce est en train de peaufiner les derniers détails d'un accord avec ses créanciers qui permettrait le déblocage d'un deuxième plan d'aide.

"Le discours de Ben Bernanke (le président de la Fed) a également apporté du soutien, en faisant reculer le dollar" face à l'euro, a noté M. Ilczysyn.

Le président de la Réserve fédérale a déclaré mardi ne pas être certain que la zone euro soit entrée en récession comme beaucoup le pensent. "Assurément, des parties (de l'Europe) sont en récession, mais quant à savoir si la zone euro dans son ensemble entre en récession, cela reste à voir", a déclaré M. Bernanke lors d'un audition devant la commission budgétaire du Sénat.

Les analystes pétroliers pointaient par ailleurs un document de la banque d'affaire Goldman Sachs recommandant à ses clients de liquider leurs ventes à découvert d'or noir pour mars, ce qui équivaut à des achats à court terme. "C'est l'élément le plus important", a jugé Rich Ilczysyn.

Goldman Sachs prévoit à un accroissement de l'écart des cours entre le WTI et le Brent de Londres en raison d'un repli attendu du brut coté à New York.

Premier consommateur mondial de brut, les Etats-Unis connaissent depuis quelque semaines une hausse de leurs stocks pétroliers, résultant notamment d'un effritement de la demande sur fond de crise économique et d'hiver inhabituellement doux.

"Je ne serais pas surpris de voir demain (mercredi) une consolidation des stocks américains", a remarqué M. Ilczysyn.

Une prévision partagée par les experts de Nomura qui ont expliqué s'attendre à des importations soutenues et à l'incertitude au Moyen-Orient, avec notamment la crise autour du nucléaire iranien.

rp



(AWP / 08.02.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York: espoir pour l'Europe


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite