Menu
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York: espoir pour l'Europe

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en nette hausse à New York mardi, rebondissant grâce à un regain d'optimisme pour la situation dans la zone euro, qui ne serait pas rentrée en récession selon le patron de la banque centrale américaine (Fed).

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a gagné 1,50 dollar par rapport à la clôture de lundi, à 98,41 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 116,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), progressant de 30 cents par rapport à la clôture de la veille.

En début d'échanges asiatiques, le Brent est monté jusqu'à 116,70 dollars, un sommet depuis début août.

Le pétrole coté à New York avait ouvert en repli avant de nettement rebondir, "en partie en raison des rumeurs sur la Grèce", a remarqué Rich Ilczysyn, analyste chez ITrader.

Le marché bruissait en effet de rumeurs suggérant que la Grèce est en train de peaufiner les derniers détails d'un accord avec ses créanciers qui permettrait le déblocage d'un deuxième plan d'aide.

"Le discours de Ben Bernanke (le président de la Fed) a également apporté du soutien, en faisant reculer le dollar" face à l'euro, a noté M. Ilczysyn.

Le président de la Réserve fédérale a déclaré mardi ne pas être certain que la zone euro soit entrée en récession comme beaucoup le pensent. "Assurément, des parties (de l'Europe) sont en récession, mais quant à savoir si la zone euro dans son ensemble entre en récession, cela reste à voir", a déclaré M. Bernanke lors d'un audition devant la commission budgétaire du Sénat.

Les analystes pétroliers pointaient par ailleurs un document de la banque d'affaire Goldman Sachs recommandant à ses clients de liquider leurs ventes à découvert d'or noir pour mars, ce qui équivaut à des achats à court terme. "C'est l'élément le plus important", a jugé Rich Ilczysyn.

Goldman Sachs prévoit à un accroissement de l'écart des cours entre le WTI et le Brent de Londres en raison d'un repli attendu du brut coté à New York.

Premier consommateur mondial de brut, les Etats-Unis connaissent depuis quelque semaines une hausse de leurs stocks pétroliers, résultant notamment d'un effritement de la demande sur fond de crise économique et d'hiver inhabituellement doux.

"Je ne serais pas surpris de voir demain (mercredi) une consolidation des stocks américains", a remarqué M. Ilczysyn.

Une prévision partagée par les experts de Nomura qui ont expliqué s'attendre à des importations soutenues et à l'incertitude au Moyen-Orient, avec notamment la crise autour du nucléaire iranien.

rp



(AWP / 08.02.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York: espoir pour l'Europe


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite