Menu
A+ A A-

Brut monte, aidé par l'entrain des Bourses et des indicateurs au Japon

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens, soutenus par la bonne tenue des places boursières et des indicateurs économiques positifs au Japon --troisième pays consommateur de brut dans le monde-- tandis que les opérateurs continuaient de scruter l'Iran.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 112,34 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,59 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,55 dollar à 100,33 dollars.

"Les prix se sont ressaisis mardi dans les échanges asiatiques après de bons indicateurs au Japon, montrant une progression plus vigoureuse qu'attendu de la production industrielle en décembre", soulignait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

La production industrielle nippone a rebondi de 4,0% en décembre par rapport à novembre, tandis que la consommation des ménages du pays augmentait ce même mois de 0,5% sur un an pour la première fois mars 2011, des chiffres de nature à rassurer sur la reprise économique du troisième pays consommateur de brut.

Les cours du baril profitaient par ailleurs d'une solide progression des places boursières européennes et du léger rebond de l'euro face au dollar, le fléchissement du billet vert rendant plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

"L'Europe attire l'attention des investisseurs, alors que les négociations de la Grèce avec ses créanciers privés (sur la diminution de la dette du pays, ndlr) n'ont toujours pas abouti", et le sommet européen a échoué à rassurer vraiment les marchés, tempérait cependant Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les dirigeants européens ont adopté lundi soir un nouveau pacte de discipline budgétaire, mais la Grèce reste menacée d'un défaut de paiement en cas d'absence de compromis avec ses créanciers privés.

Cependant, "les craintes de perturbations des approvisionnements de brut à l'Europe, tout comme les tensions géopolitiques, continuent de soutenir les prix du pétrole", expliquait M. Kryuchenkov.

Ainsi, si les parlementaires iraniens ont reporté un débat, prévu initialement dimanche, sur une possible interruption immédiate des exportation de pétrole du pays à l'Union européenne (UE), une proposition de loi dans ce sens pourrait être élaborée dans les prochains jours.

L'UE avait décidé la semaine dernière un embargo sur le brut iranien, mais seulement de façon graduelle d'ici à juillet pour laisser le temps à ses membres de trouver des sources d'approvisionnements alternatives.

"Les Iraniens sont maîtres du jeu pour le moment, et plusieurs facteurs pourraient conduire à une escalade de la crise, comme la proposition répétée de l'Arabie saoudite de remplacer sur les marchés le manque de brut iranien", qui sera perçue comme "extrêmement provocatrice" par Téhéran, indiquait David Hufton, analyste du courtier PVM.

De plus, toujours sur le front de l'offre, "l'interruption de la production de 350.000 barils par jour du Soudan du sud devrait contribuer à tirer les prix vers le haut", poursuivait M. Hufton.

Le Soudan du sud a annoncé dimanche suspendre son offre du brut en raison d'un différend avec le Soudan, qu'il soupçonne de prélever une partie du pétrole en transit en territoire soudanais.

sm



(AWP / 31.01.2012 13h01)


Commenter Brut monte, aidé par l'entrain des Bourses et des indicateurs au Japon


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite