Menu
A+ A A-

Le brut recule à New York, rassuré par l'Iran mais toujours prudent

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole évoluaient en baisse lundi à New York, dans un contexte plus serein face à la situation iranienne et à l'ouverture d'un sommet européen consacré notamment à la crise de la dette.

Vers 14H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars cédait 91 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 98,65 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Le marché est légèrement en retrait", a constaté Tom Bentz, de BNP Paribas.

"Après une semaine globalement en hausse, alimentée en grande partie par les menaces iraniennes d'interrompre ses exportations de brut vers l'Iran, il ne semble pas que (ces menaces) aient été mises à exécution jusque-là, donc cela fait baisser les cours", a-t-il précisé.

Les courtiers s'inquiétaient en effet d'une éventuelle interruption des exportations de brut de la part de Téhéran, deuxième pays producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), après l'embargo graduel décidé par l'UE sur le brut iranien.

Le Parlement iranien a finalement reporté un débat, initialement prévu dimanche, sur une éventuelle interdiction immédiate de la vente de pétrole à l'Europe, mais une proposition de loi sur le sujet pourrait être néanmoins élaborée dans les prochains jours.

"Ce report réduit le danger d'une restriction immédiate de l'offre de brut (pour les pays européens), et accorde un répit aux prix du baril", commentaient les analystes de Commerzbank. Et "vu la dépendance de l'Iran aux revenus du pétrole, il est peu probable que le pays adopte une telle mesure".

L'embargo décidé par l'UE doit être mis en place progressivement d'ici à juillet pour laisser le temps aux Etats de trouver des sources d'approvisionnements alternatives.

D'autre part, le sommet de l'Union Européenne qui s'est ouvert à 14H00 GMT à Bruxelles était au centre de l'attention, les dirigeants européens souhaitant commencer lundi à tourner la page de la crise de la dette, dans le contexte de la crise grecque, toujours non résolue.

"Tout le monde a les yeux rivés sur la Grèce bien sûr et sur les négociations (sur l'effacement d'une partie de sa dette), sur les risques de contagion (...) et sur l'ensemble de la situation en Europe", a résumé M. Bentz.

Ce premier sommet de l'année de l'UE devait aussi être consacré aux moyens de relancer la croissance et l'emploi, deux sujets longtemps occultés par la crise et les mesures d'austérité imposées en Europe qui suscitent la grogne.

rp



(AWP / 30.01.2012 15h51)


Commenter Le brut recule à New York, rassuré par l'Iran mais toujours prudent


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    lundi 19 novembre 2018

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    dimanche 04 novembre 2018

    Sanctions contre l'Iran: le marché pétrolier sur le qui-vive…

    Londres: Avec ses sanctions contre les importateurs de pétrole iranien, Washington pourrait faire basculer un marché à l'équilibre précaire et provoquer une...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite