Menu
A+ A A-

Le brut accentue sa progression, toujours soutenu par le dossier iranien

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur hausse vendredi en fin d'échanges européens, soutenus par les craintes d'une interruption imminente des exportations iraniennes de brut vers l'Europe, dans un marché peu déstabilisé par un indicateur américain en demi-teinte.

Vers 17H10 GMT (18H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 111,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 71 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 24 cents à 99,94 dollars.

"Les prix du pétrole ont perdu du terrain en début d'échanges américains, après les chiffres de la croissance des Etats-Unis au quatrième trimestre 2011, qui se sont avérés moins bons qu'attendu", soulignait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

Par rapport au trimestre précédent, le produit intérieur brut américain a progressé de 2,8% d'octobre à décembre, a indiqué vendredi le département du Commerce, un chiffre qui témoigne d'une nette accélération mais reste bien inférieur aux attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur 3,2%.

"Mais les prix du baril se sont repris et devraient enregistrer cette semaine leur première hausse hebdomadaire depuis début janvier, dopés par les menaces iraniennes sur ses exportations pétrolières vers l'Europe", poursuivait M. Hewson.

Les parlementaires iraniens doivent examiner ce week-end un projet de loi visant à interdire immédiatement l'exportation de pétrole vers l'Europe, en réponse à l'embargo décidé lundi par l'Union européenne (UE) contre Téhéran.

Or, cet embargo de l'UE ne doit être mis en place que progressivement, d'ici au 1er juillet, afin de laisser aux pays européens les plus dépendants au brut iranien (Grèce, Espagne, Italie) le temps nécessaire pour s'assurer des approvisionnements alternatifs

"Si Téhéran décide lui-même de suspendre immédiatement ses exportations vers l'Europe, cela créera une dynamique propre à soutenir les cours du brut" à court terme, soulignait Amrita Sen, analyste de Barclays Capital.

A moyen terme, "le rééquilibrage des flux pétroliers (iraniens) semble très délicat, et il n'est pas sûr que tout le brut (habituellement exporté vers l'UE) puisse trouver facilement des destinations alternatives", observait-elle, estimant que les menaces sur l'offre allaient continuer à doper les prix.

Cependant, les déclarations du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui s'est dit prêt jeudi à des négociations avec les grandes puissances sur son programme nucléaire de Téhéran, tempéraient quelque peu les appréhensions du marché.

L'accélération plus forte qu'attendu de la production libyenne de brut atténuait également les inquiétudes sur les tensions sur l'offre.

La production de pétrole en Libye atteint désormais 1,3 million de barils par jour, a annoncé jeudi la Compagnie nationale de pétrole (NOC), contre 600.000 barils en novembre - retrouvant "à un rythme plus rapide qu'anticipé" ses niveaux d'avant la guerre civile qui a ébranlé le pays en 2011, selon les experts de Commerzbank.

fah



(AWP / 27.01.2012 18h40)


Commenter Le brut accentue sa progression, toujours soutenu par le dossier iranien


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    dimanche 04 novembre 2018

    Sanctions contre l'Iran: le marché pétrolier sur le qui-vive…

    Londres: Avec ses sanctions contre les importateurs de pétrole iranien, Washington pourrait faire basculer un marché à l'équilibre précaire et provoquer une...

    vendredi 02 novembre 2018

    Pétrole iranien : la Turquie parmi les pays bénéficiant d'un…

    Ankara: La Turquie fait partie des pays bénéficiant d'une dérogation des Etats-Unis lui permettant de continuer à importer du pétrole iranien en...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite