Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en hausse à Londres après l'embargo européen contre l'Iran

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse lundi à Londres en début d'échanges européens, dans un marché réagissant peu à la perspective de l'embargo graduel sur le brut iranien qui doit être annoncé lundi par l'Union européenne.

Vers 09H50 GMT (10H50 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 110,29 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en progression de 43 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges européens sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance se maintenait en revanche autour de l'équilibre, cédant 1 cent à 98,32 dollars.

Les pays de l'Union européenne se sont mis d'accord lundi matin pour imposer un embargo pétrolier graduel contre l'Iran ainsi que pour sanctionner sa banque centrale afin d'assécher le financement de son programme nucléaire, ont indiqué à l'AFP des sources diplomatiques.

Cet accord, déjà largement anticipé par les marchés, doit être formellement entériné à l'occasion d'une réunion des ministres européens des Affaires étrangères qui a débuté dans la matinée.

"Jusqu'à récemment, la perspective d'un embargo européen tirait plutôt les prix vers le haut" mais les investisseurs devraient se montrer attentistes et guetter la réaction de Téhéran, notait Peter Beutel, analyste de la société américaine Cameron Hanover.

"L'Iran pourrait prendre des mesures de rétorsion, ce qui ferait bondir les cours du baril", en particulier en cas de perturbations dans le détroit d'Ormuz, soulignait M. Beutel. Par cette voie stratégique, contrôlée par l'Iran, transitent 35% du trafic pétrolier maritime mondial.

"Mais l'Iran peut aussi décider d'ignorer cette annonce, et dire comme à son habitude qu'il est assez robuste pour résister à un tel embargo, ou bien il peut décider de revenir à la table des négociations, ce qui ferait baisser la pression sur les prix", ajoutait l'analyste.

L'Iran vend un peu moins de 20% de son pétrole aux pays de l'Union européenne, l'essentiel de ses exportations de brut étant réalisées en Asie, à direction de la Chine (22% de ses ventes), du Japon (14%) et de l'Inde, selon les chiffres de l'Administration américaine sur l'information énergétique (EIA) pour le premier semestre 2011.

Pour leur part, les pays de l'UE ont importé environ 600.000 barils par jour de brut iranien entre janvier et septembre 2011, selon les derniers chiffres de l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

La Grèce (103'000 barils par jour), l'Italie (185'000 barils) et l'Espagne (161'000 barils) sont les principaux pays concernés.

Selon les sources diplomatiques interrogées par l'AFP, il est prévu que d'autres pays producteurs, dans le Golfe notamment, prennent le relais de l'Iran pour maintenir l'approvisionnement des pays européens dépendants.

fah



(AWP / 23.01.2012 11h26)



Commenter Le brut en hausse à Londres après l'embargo européen contre l'Iran

Le pétrole en Iran


dimanche 14 janvier 2018

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine a coulé…

pékin: Un pétrolier iranien en feu a coulé huit jours après sa collision au large de la Chine, ont rapporté dimanche les...

jeudi 11 janvier 2018

Chine: le pétrolier toujours en feu, début de polémique en I…

Pékin: La Chine tentait toujours jeudi d'éteindre le feu à bord d'un pétrolier iranien au large de ses côtes, tandis qu'en Iran...

lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite