Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse légèrement, aidé par de bons indicateurs et l'Iran

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, toujours soutenus par les indicateurs économiques encourageants de la veille en Chine et aux Etats-Unis, ainsi que par les inquiétudes persistantes sur l'offre face à la crise iranienne.

Vers 11H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'est le second jour comme contrat de référence, s'échangeait à 111,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 27 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février gagnait 56 cents à 101,27 dollars.

"Le marché a apprécié les bons indicateurs en Chine diffusés lundi et montrant que la croissance chinoise était restée au niveau élevé de 8,9% au quatrième trimestre 2011 (plus qu'attendu par les analystes, ndlr), cela montre que le gouvernement garde le contrôle", et est en mesure d'éviter un atterrissage brutal de l'économie du pays, soulignait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Par ailleurs, "il y a aussi eu un indice de confiance des chefs d'entreprises favorable en Allemagne et une solide croissance de la production manufacturière de la région de New York aux Etats-Unis", ce qui a fourni un environnement favorable aux prix du pétrole, ajoutait-il.

La santé économique des Etats-Unis et de la Chine, les deux plus gros consommateurs de brut de la planète, est conseillée par les opérateurs comme un baromètre de la consommation mondiale.

Les prix du baril restaient par ailleurs soutenus par les tensions entre Téhéran et les pays occidentaux, alors que l'Union européenne (UE) doit décider le 23 janvier des modalités d'un embargo sur le brut iranien.

Le marché profitait également d'un affaiblissement du billet vert face à un euro revigoré, ce qui rendait plus attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs détenant d'autres devises.

Le Brent, qui avait déjà peiné à grimper lundi, pâtissait cependant d'une certaine prudence de la part des opérateurs face aux inquiétudes toujours vives sur la crise des dettes dans la zone euro, et en particulier "les craintes d'un défaut de paiement de la Grèce ce printemps", tempérait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

De plus, le Brent est sous pression en raison de l'accroissement progressif de la production en Libye (principalement destinée au marché européen), de la fermeture de raffineries en Europe (qui amoindrit d'autant les besoins de pétrole brut) et de la perspective d'un éventuel report de 6 mois d'un embargo complet de l'UE sur le brut iranien, expliquait M. Hufton.

Autre facteur de nature à freiner l'enthousiasme des investisseurs: l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a revu mercredi en nette baisse, pour le cinquième mois consécutif, sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2012 en raison de la crise économique qui sévit notamment en Europe.

Selon son rapport mensuel, la consommation de brut s'établirait à 90 millions de barils par jour (mbj) cette année, soit 0,2 mbj de moins que prévu le mois dernier, ce qui représentera une progression de 1,2% par rapport à 2011.

tt



(AWP / 18.01.2012 12h40)


Le pétrole en Iran


lundi 13 août 2018

L'Iran va baisser ses prix du pétrole pour ses clients asiat…

Téhéran: L'Iran va baisser le prix de ses hydrocarbures à destination de ses clients asiatiques en prévision du rétablissement des sanctions américaines...

vendredi 10 août 2018

Les sanctions contre l'Iran, un risque pour l'offre pétroliè…

Paris: Malgré l'accalmie actuelle sur le marché pétrolier, le retour des sanctions américaines contre l'Iran menace l'approvisionnement en brut de l'économie mondiale...

mardi 03 juillet 2018

L'Iran qualifie de "pure imagination" la menace am…

Genève: Le président iranien Hassan Rohani a qualifié mardi de "pure imagination" l'annonce par les Etats-Unis qu'ils allaient empêcher l'Iran d'exporter son...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite