Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en léger recul à New York, affaibli par l'euro

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en léger recul jeudi à New York, la faiblesse de l'euro forçant les opérateurs à la prudence au lendemain d'un bond ayant porté les cours à un niveau record en huit mois.

Vers 14H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février perdait 46 cents à 102,76 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Il était monté mercredi à son plus haut niveau depuis le 11 mai.

"L'euro est plus faible aujourd'hui, ce qui a participé à la baisse (de l'or noir) ce matin", a observé Tom Bentz, de BNP Paribas. Vers 11H30 GMT, le WTI perdait 65 cents.

Un euro en baisse entraîne un renchérissement du dollar, ce qui rend plus coûteux les achats de brut, libellé en monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autre devise.

Seconde économie de la zone euro, la France est parvenue jeudi à lever 7,963 milliards d'euros comme prévu. Les taux d'emprunt à dix ans sont restés bas, bien qu'en légère hausse, tandis que la demande a été moins forte que lors des précédentes opérations du même type.

Pour M. Bentz, "la faiblesse de l'euro, qui s'explique par l'émission obligataire française, a été atténuée par les bonnes statistiques américaines".

A la veille du rapport mensuel sur l'état du marché du travail aux Etats-Unis, deux indicateurs ont laissé présager une baisse importante du chômage dans la première économie de la planète.

Les entreprises privées américaines ont embauché massivement en décembre, créant 325.000 emplois de plus qu'elles n'en détruisaient, selon l'enquête mensuelle du cabinet de conseil en ressources humaines ADP publiée jeudi.

Et les nouvelles inscriptions au chômage ont nettement baissé aux Etats-Unis lors de la dernière semaine de 2011, à 372.000 demandes d'allocations déposées du 25 au 31 décembre, contre 387.000 la semaine précédente.

Ces deux indicateurs "démontrent que les créations d'emploi ont été meilleures qu'attendu, ce qui soutient le marché alors que l'euro s'affaiblit fortement", passant sous 1,28 dollar vers 14H00 GMT, a noté Matt Smith de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

"La tendance est toujours à la hausse. Le marché observe une pause mais je pense qu'on pourrait rapidement tester les 105 dollars le baril", a fait valoir M. Bentz.

tt



(AWP / 05.01.2012 15h46)


Commenter Le brut ouvre en léger recul à New York, affaibli par l'euro


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite