Menu
RSS
A+ A A-

Iran: accord entre les pays de l'UE pour un embargo (diplomates)

prix-du-petrole Bruxelles Bruxelles : Un accord de principe a été trouvé entre les pays européens pour imposer un embargo sur l'achat de brut iranien si Téhéran ne s'engage pas à coopérer avec la communauté internationale sur son programme nucléaire controversé, a-t-on appris de sources diplomatiques.

"Il y a un accord de principe pour aller de l'avant" sur un embargo pétrolier, a indiqué un diplomate européen à l'AFP. Mais "il y a encore beaucoup de travail" à faire sur ce dossier d'ici à la prochaine réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE, prévue le 30 janvier à Bruxelles, au cours de laquelle pourrait être prise la décision, a-t-il ajouté. Le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé a confirmé peu après qu'un embargo sur le pétrole iranien pourrait être décidé fin janvier.

D'ici là, les discussions vont notamment porter sur le calendrier et les modalités, complexes à mettre en oeuvre. "Il y a encore des désaccords sur le calendrier", a indiqué un autre diplomate européen.

L'UE avait indiqué début décembre qu'elle envisageait d'imposer de nouvelles sanctions à l'Iran après la publication du dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur les activités nucléaires de Téhéran.

Les pays européens s'étaient cependant montrés divisés sur l'opportunité d'un embargo pétrolier, qui affecterait ceux d'entre eux qui importent du pétrole iranien comme la Grèce, l'Italie, l'Espagne et la Belgique.

En 2010, l'UE avait acheté 18% du pétrole iranien vendu dans le monde, le reste allant principalement en Asie.

Un accord s'est cependant dessiné fin décembre lorsque Athènes, Madrid et Rome ont levé leurs objections, a précisé un autre diplomate.

Téhéran a menacé ces derniers jours de fermer le détroit d'Ormuz, par où transite entre un tiers et 40% du trafic maritime pétrolier mondial, en cas de sanctions contre ses exportations pétrolières. Il a également mis en garde les Etats-Unis contre la présence de leur marine dans le Golfe persique.

Deuxième pays producteur de l'Opep, l'Iran tire 80% de ses rentrées de devises de ses exportations de pétrole, soit environ 100 milliards de dollars pour l'année iranienne en cours (mars 2011 - mars 2012).

La Russie, la Chine et d'autres pays asiatiques ont récemment affirmé leur opposition à un embargo pétrolier.

Les Etats-Unis ont renforcé ces derniers jours leurs sanctions contre le secteur financier iranien, via le gel des avoirs de toute institution financière étrangère qui commercerait avec la Banque centrale iranienne dans le secteur du pétrole.

En Europe, le renforcement des sanctions est notamment défendu avec force par la France. "L'Iran poursuit la mise au point de son arme nucléaire" et "il n'y a pas de doute là-dessus", a déclaré M. Juppé mardi.

mm



(AWP / 04.01.2012 19h00)


Le pétrole en Iran

-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

lundi 05 novembre 2018

Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

dimanche 04 novembre 2018

Sanctions contre l'Iran: le marché pétrolier sur le qui-vive…

Londres: Avec ses sanctions contre les importateurs de pétrole iranien, Washington pourrait faire basculer un marché à l'équilibre précaire et provoquer une...

vendredi 02 novembre 2018

Pétrole iranien : la Turquie parmi les pays bénéficiant d'un…

Ankara: La Turquie fait partie des pays bénéficiant d'une dérogation des Etats-Unis lui permettant de continuer à importer du pétrole iranien en...

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite