Menu
A+ A A-

Légère hausse, dans des volumes faibles

prix-du-petrole Paris Paris : Les cours du pétrole étaient en légère hausse mardi, soutenus par les tensions géopolitiques au Proche-Orient, dans un volume de transactions peu étoffé pour cette dernière semaine de l'année.

Vers 10H50 GMT (11H50 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février perdait 4 cents, à 99,64 dollars, par rapport à la clôture de vendredi (les marchés pétroliers étaient fermés lundi). Le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance prenait 29 cents à 108,25 dollars.

Le marché était peu actif pour cette période comprise entre Noël et le Premier de l'an, mais les analystes tablent sur des cours soutenus à moyen terme, en raison des tensions entre l'Iran et l'Occident.

"La persistance de craintes géopolitiques devraient continuer de soutenir les cours", estimaient les analystes de la National Australia Bank dans une note. "Les menaces d'embargo pétroliers pour l'Iran, deuxième plus gros producteur de l'Opep, est un facteur significatif de hausse des prix".

L'Union européenne a indiqué début décembre réfléchir à un possible embargo sur le pétrole de l'Iran, soupçonné par les Occidentaux de développer un programme nucléaire à visée militaire.

Une fermeture du détroit d'Ormuz dans le golfe Persique à cause d'une escalade des tensions politiques pourrait perturber la livraison de presque 12 millions de barils par jour, a expliqué Johannes Benigni, de JBC Energy GmbH dans une note citée par l'agence Dow Jones Newswires.

L'Iran a entamé samedi dix jours de manoeuvres militaires navales autour du détroit, par lequel transite 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

Les marchés financiers fonctionnaient au ralenti pour la dernière semaine de l'année, d'autant que la place londonienne prolongeait encore son week-end de Noël en restant fermée mardi.

"Les prix du brut pourraient continuer à évoluer en hausse alors qu'une série d'indicateurs économiques en provenance des Etats-Unis alimentent un rebond au sein des actifs dits risqués" qui corrige leur chute récente, expliquait Ilya Spivak, de DailyFX.

La semaine passée, des chiffres encourageants sur le chômage avaient apporté un peu de réconfort aux investisseurs. Mardi, les analystes tablaient sur une amélioration du moral des Américains, alors que l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board était attendu à 15H00 GMT.

jq



(AWP / 27.12.2011 12h20)


Commenter Légère hausse, dans des volumes faibles


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite