Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, aidé par le prêt géant de la BCE

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en hausse mercredi, porté par le succès du prêt géant mené par la Banque centrale européenne (BCE), le marché continuant en outre de digérer les bonnes statistiques de la veille.

Vers 14H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" pour livraison en février évoluait à 97,92 dollars, en hausse de 68 cents par rapport à mardi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

L'annonce des résultats d'un prêt géant aux banques par la BCE été accueilli avec satisfaction. 523 banques de la zone euro se sont pressées pour obtenir un montant historique de 489 milliards d'euros de prêts.

"L'action de la BCE a initialement beaucoup porté le marché en injectant des liquidités (mais) au final, les fondamentaux restent les mêmes et rien n'a vraiment changé et quand vous regardez les taux à 10 ans des dettes espagnoles ou italiennes, c'est toujours pareil", a tempéré Bart Melek, de TD Securities.

"En bout de ligne, je ne pense pas que la demande soit si forte et je m'attends toujours à voir les prix du brut baisser", a-t-il fait valoir.

Le marché était par ailleurs toujours porté par "les risques géopolitiques croissants", a souligné Phil Flynn, de PFG Best.

En particulier, les tensions autour du dossier du nucléaire iranien réactivent la prime au risque. "Les dirigeants européennes se rencontrent à Rome pour préparer un plan de sanctions contre l'Iran (qui pourrait résulter) en un embargo du pétrole" de ce pays, a noté M. Flynn.

Les investisseurs restaient en outre rassérénés par une amélioration inattendue du climat des affaires en Allemagne, par le succès d'une émission de dette en Espagne et de bons chiffres de la construction aux Etats-Unis, qui avaient fait bondir les cours de plus de trois dollars mardi.

Les opérateurs attendaient pour 15H30 GMT les chiffres hebdomadaires des réserves de pétrole des Etats-Unis établis par le Département américain de l'Energie (DoE), indicateur de la robustesse de la demande américaine.

Selon les analystes interrogés par Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse de 2,4 millions de barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 16 décembre, ainsi que sur un recul de 300'000 barils des stocks de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage).

En revanche, les stocks d'essence sont attendus en hausse de 1,2 million de barils.

rp



(AWP / 21.12.2011 15h39)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

lundi 13 août 2018 à 23:53

Le pétrole recule dans un marché inquiet de la demande mondi…

New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi alors qu'une potentielle contagion de la crise turque et ses conséquences sur la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite