Menu
RSS
A+ A A-

En ordre dispersé dans un marché sans direction

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé jeudi en fin d'échanges européens, en petite hausse à Londres et en légère baisse à New York, dans un marché déboussolé après la dégringolade des cours de la veille, et des signaux contradictoires sur l'économie américaine.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 105,59 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 57 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 64 cents, à 94,31 dollars.

Mercredi, les cours du brut avaient perdu jusqu'à plus de 5 dollars à Londres et près de 6 dollars à New York suite au relèvement des quotas de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), avec en toile de fond la flambée du dollar face à l'euro.

Les 12 Etats membres de l'OPEP se sont entendus mercredi à Vienne sur un plafond de 30 millions de barils par jour (mb/j) pour leur offre conjuguée, en légère hausse par rapport à leur quota précédent datant de trois ans, afin de se mettre en adéquation avec leur niveau de production actuelle.

La production de l'Opep, qui pompe 35% de l'or noir mondial, avait atteint en novembre 30,68 mb/j, selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

"La situation après la réunion est la même qu'avant: l'Arabie saoudite va continuer à ajuster sa production à la hausse ou à la baisse en fonction de la demande et (du volume de production) en Libye", prévenait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

L'Arabie saoudite est le plus gros producteur du cartel de l'Opep, et l'un des principaux au monde.

Mais la tendance des cours dépend plus à court terme "de l'environnement économique mondial et moins des fondamentaux (de l'offre et de la demande, ndlr) du marché pétrolier", notaient les analystes de Commerzbank.

Ainsi, comme la chute de la veille, le léger rebond de l'or noir était aidé par les mouvements du dollar.

Mercredi, les cours du brut avaient été nettement pénalisés par le renforcement du billet vert, qui a atteint son niveau le plus élevé depuis début janvier face à l'euro. L'appréciation du billet vert rend moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le léger accès de faiblesse du billet vert jeudi pouvait donc donner un coup de pouce au rebond des cours de l'or noir.

L'indécision des investisseurs n'était d'ailleurs pas aidée par des indicateurs américains mitigés.

L'activité manufacturière de la région de Philadelphie et celle de la région de New York, se sont accélérées au mois de décembre et les nouvelles demandes hebdomadaires d'allocation chômage sont tombées à leur plus bas niveau de mai 2008 selon des chiffres publié jeudi.

Mais la production industrielle des Etats-Unis a reculé en novembre contrairement aux attentes.

ds



(AWP / 15.12.2011 18h25)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite