Menu
A+ A A-

En ordre dispersé dans un marché sans direction

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé jeudi en fin d'échanges européens, en petite hausse à Londres et en légère baisse à New York, dans un marché déboussolé après la dégringolade des cours de la veille, et des signaux contradictoires sur l'économie américaine.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 105,59 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 57 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 64 cents, à 94,31 dollars.

Mercredi, les cours du brut avaient perdu jusqu'à plus de 5 dollars à Londres et près de 6 dollars à New York suite au relèvement des quotas de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), avec en toile de fond la flambée du dollar face à l'euro.

Les 12 Etats membres de l'OPEP se sont entendus mercredi à Vienne sur un plafond de 30 millions de barils par jour (mb/j) pour leur offre conjuguée, en légère hausse par rapport à leur quota précédent datant de trois ans, afin de se mettre en adéquation avec leur niveau de production actuelle.

La production de l'Opep, qui pompe 35% de l'or noir mondial, avait atteint en novembre 30,68 mb/j, selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

"La situation après la réunion est la même qu'avant: l'Arabie saoudite va continuer à ajuster sa production à la hausse ou à la baisse en fonction de la demande et (du volume de production) en Libye", prévenait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

L'Arabie saoudite est le plus gros producteur du cartel de l'Opep, et l'un des principaux au monde.

Mais la tendance des cours dépend plus à court terme "de l'environnement économique mondial et moins des fondamentaux (de l'offre et de la demande, ndlr) du marché pétrolier", notaient les analystes de Commerzbank.

Ainsi, comme la chute de la veille, le léger rebond de l'or noir était aidé par les mouvements du dollar.

Mercredi, les cours du brut avaient été nettement pénalisés par le renforcement du billet vert, qui a atteint son niveau le plus élevé depuis début janvier face à l'euro. L'appréciation du billet vert rend moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le léger accès de faiblesse du billet vert jeudi pouvait donc donner un coup de pouce au rebond des cours de l'or noir.

L'indécision des investisseurs n'était d'ailleurs pas aidée par des indicateurs américains mitigés.

L'activité manufacturière de la région de Philadelphie et celle de la région de New York, se sont accélérées au mois de décembre et les nouvelles demandes hebdomadaires d'allocation chômage sont tombées à leur plus bas niveau de mai 2008 selon des chiffres publié jeudi.

Mais la production industrielle des Etats-Unis a reculé en novembre contrairement aux attentes.

ds



(AWP / 15.12.2011 18h25)


Commenter En ordre dispersé dans un marché sans direction


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite