Menu
RSS
A+ A A-

Asie: les prix du pétrole mitigés après l'annonce de l'OPEP (94,99 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les prix du pétrole étaient mitigés jeudi en Asie après le relèvement des quotas de production de l'OPEP, avec en toile de fond la flambée du dollar face à l'euro, boudé par les investisseurs qui restent préoccupés par la crise de l'endettement en Europe.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier gagnait 4 cents à 94,99 USD et le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance cédait 13 cents à 104,89 USD.

Les 12 Etats membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) se sont entendus mercredi sur un plafond de 30 millions de barils par jour (mb/j) pour leur offre conjuguée, ce qui correspond à peu près à leur niveau de production actuelle.

Leur décision ne fait que "ratifier" la surproduction des pays de l'OPEP par rapport à leurs quotas précédents, notait ainsi la maison de courtage Phillip Futures à Singapour.

La production de l'Opep, qui pompe 35% de l'or noir mondial, avait atteint en novembre 30,68 mb/j, selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE). Il s'agit toutefois d'une première révision à la hausse des objectifs de production depuis trois ans.

Le brut continuait par ailleurs à être impacté par la crise de la dette dans la zone euro.

Confrontés au désarroi des marchés qui ont accueilli avec circonspection le plan européen de nouveau pacte de stabilité, les investisseurs boudent l'euro et se réfugient vers la valeur refuge que représente le billet vert.

Or le baril de pétrole est libellé en dollars, ce qui, pour les investisseurs munis d'autres devises, rend moins attractif le brut coté à New York lorsque le billet vert se renchérit.

Enfin l'agitation diplomatique autour de l'Iran se poursuit et contribue à la confusion.

Mardi, le baril avait fortement grimpé après des rumeurs sur un possible exercice militaire iranien de fermeture du détroit d'Ormuz, par lequel transite 40% du brut mondial. Mais Téhéran a démenti toute intention de fermer ce détroit stratégique.

Mercredi, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier avait dégringolé de 5,19 dollars par rapport au cours de la veille (-5,2%), à 94,95 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 105,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 4,48 dollars.

tt



(AWP / 15.12.2011 06h25)



Commenter Asie: les prix du pétrole mitigés après l'annonce de l'OPEP (94,99 USD)

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 février 2018 à 21:26

Le pétrole progresse, influencé par la baisse des stocks amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en hausse vendredi, toujours influencés par...

vendredi 23 février 2018 à 16:05

Le pétrole temporise après avoir grimpé avec les stocks amér…

Londres: Les cours du pétrole bougeaient peu vendredi en cours d'échanges européens, temporisant après avoir grimpé en raison de stocks américains plus...

vendredi 23 février 2018 à 12:26

Le pétrole en léger repli après les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu vendredi en cours d'échanges européens après avoir bondi la veille à la suite de...

vendredi 23 février 2018 à 10:41

Parapétrolier: Schlumberger et Subsea 7 projettent une coent…

Oslo: Le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, et son concurrent Subsea 7 ont dévoilé vendredi leur intention de former...

vendredi 23 février 2018 à 06:37

Le pétrole à la baisse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, après les gains enregistrés la veille grâce à...

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite