Menu
RSS
A+ A A-

La baisse se poursuit après des indicateurs américains décevants

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par des prises de bénéfices, et par des indicateurs américains décevants alimentant des craintes sur les perspectives de la demande, toujours en berne, de brut du pays.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 97,80 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, perdant 11 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance lâchait 1,34 dollar à 85,99 dollars, après être tombé à 85,63 dollars, son niveau le plus faible depuis près de deux mois.

Les cours du baril cédaient du terrain, certains investisseurs engrangeant des bénéfices après la forte hausse enregistrée la veille.

Les prix avaient bondi de plus de 1 dollar à New York et de plus de 2 dollars à Londres, mettant fin à six séances de baisse, portés par l'annonce du maintien des mesures de relance de la banque centrale américaine (Fed).

Le marché renouait cependant jeudi avec la prudence, à la suite de la dégradation de la note du Japon par l'agence de notation financière Standard & Poor's, qui a jeté un froid sur les marchés, faisant naître des craintes de voir les problèmes d'endettement se propager au delà de l'Europe et ainsi peser sur la demande mondiale de brut.

Les craintes sur les perspectives de la consommation de pétrole étaient de plus alimentées par des indicateurs décevants aux Etats-Unis, dont les nouvelles inscriptions au chômage, qui ont décollé lors de la semaine du 16 au 22 janvier.

En outre, les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont, contre toute attente, baissé en décembre pour le troisième mois consécutif.

Ces nouvelles s'ajoutaient à de mauvais chiffres des réserves américaines de pétrole publiés mercredi: le Département américain de l'Energie (DoE) a fait état d'une augmentation cinq fois plus marquée que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière (+4,8 millions de barils), accompagnés d'une hausse importante des réserves d'essence (+2,4 millions).

Détail remarqué: le terminal de Cushing (Oklahoma, Sud), déjà proche de la saturation, a vu ses réserves gonfler encore, et se rapprocher du historique enregistré en 2010. C'est le principal centre de stockage du pays, où est conservé le brut texan servant de référence sur la place new-yorkaise.

"L'offre abondante de brut sur le marché américain contribue à élargir encore un peu plus, à plus de 10 dollars, l'écart entre le Brent (londonien) et le WTI (coté à New York)", une différence "inhabituelle" entre les deux contrats de référence, rappelait Commerzbank.

Si à la mi-janvier les cours avaient tutoyé les 100 dollars le baril à Londres, l'humeur du marché n'est pas propice, à court terme, à un retour vers ce seuil très symbolique.

"Ajoutons (à la prudence déjà vive du marché) une atténuation de la rigueur hivernale (en Europe) et la menace imminente de mesures supplémentaires de resserrement monétaire en Chine, deuxième consommateur de brut du monde, et les chances de réussir à franchir les 100 dollars semblent encore plus improbables", estimait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

ds

(AWP/27 janvier 2011 18h30)

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte, les Etats-Unis vendent une part de leurs r…

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi en cours d'échanges européens alors que les Etats-Unis s'apprêtent à vendre une partie de...

mardi 21 août 2018 à 05:29

Les cours du pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, dans l'attente de d'informations clé sur le niveau des...

lundi 20 août 2018 à 22:07

Le pétrole monte, profitant d'un apaisement des tensions géo…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé lundi, profitant d'un apaisement des tensions entre Pékin et Washington et d'une accalmie...

lundi 20 août 2018 à 16:05

Le pétrole monte mais le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 15:52

Les prix des carburants en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises ont évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole progressant...

lundi 20 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte un peu dans un marché inquiet

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 11:58

Sanctions américaines: le géant pétrolier Total s'est offici…

Téhéran: Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, une conséquence...

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite