Menu
A+ A A-

Le brut monte prudemment en attendant la BCE et le sommet européen

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient prudemment jeudi en cours d'échanges européens, mais le marché restait sur ses gardes avant une décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et le début d'un sommet européen jugé décisif pour résoudre la crise des dettes.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 110,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 83 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 52 cents, à 101,01 dollars. Il s'était brièvement replié mercredi sous le seuil de 100 dollars, pour la première fois depuis une semaine.

Les cours du baril tentaient de se ressaisir après avoir sensiblement perdu du terrain la veille, après l'annonce d'une hausse inattendue de 1,3 million de barils des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière, tandis que les réserves d'essences bondissaient quant à elle de plus de 5 millions de barils.

"L'humeur des opérateurs a été lestée par cette forte augmentation des stocks américains, mais aussi par un cocktail d'inquiétudes sur l'issue du sommet européen" qui débutera jeudi soir et se prolongera vendredi, expliquaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Alors que les pays de l'Union monétaire sont engagés dans d'intenses tractations en vue de ce sommet visant à résoudre la crise des dettes en zone euro, le gouvernement allemand a fait part mercredi de son pessimisme sur la possibilité d'un accord, contribuant à refroidir l'enthousiasme des marchés.

"Mais les cours du baril se reprenaient jeudi, ce qui montre que les investisseurs font preuve d'attentisme, ils vont scruter quelle direction prendront les discussions lors de ce sommet. Ils attendent aussi la décision de la BCE, qui pourrait potentiellement faire état d'une relance monétaire" propre à stimuler les marchés, notaient les experts de JBC Energy.

La BCE pourrait annoncer une nouvelle baisse de son principal taux directeur à 1%, contre 1,25% actuellement, ainsi que de nouvelles mesures en faveur des banques, selon de nombreux analystes.

Par ailleurs, les tensions géopolitiques au Moyen-Orient "empêchent tout recul prononcé des cours du pétrole pour le moment", ajoutaient les analystes de Commerzbank.

Les opérateurs surveillent ainsi toute décision de l'Union européenne (UE) sur un possible embargo sur le pétrole iranien, après un durcissement des sanctions financières contre Téhéran décidé la semaine dernière.

Cet embargo priverait les Européens de 450.000 barils par jour, "qui seront pour eux très difficiles à remplacer", avait estimé mercredi Abdallah El Badri, le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

De plus, l'accroissement plus rapide qu'attendu de la production libyenne, depuis la fin de la guerre civile dans le pays en août, "n'arrive pas à apaiser les marchés pétrolier, peut-être par ce que les exportations restent très inférieures à ce qui est produit", soulignaient les experts de Commerzbank.

Ainsi, "même si la Libye pompe actuellement plus de 800.000 barils par jour, la Compagnie nationale (NOC) ne table que sur des exportations un peu en-dessous de 300.000 barils par jour en décembre", rapportaient-ils.

fah



(AWP / 08.12.2011 12h31)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite