Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, salue la baisse du chômage aux USA

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en hausse à New York vendredi, portés par l'escalade diplomatique entourant le dossier du nucléaire iranien et la chute du chômage plus forte qu'attendu aux Etats-Unis.

Vers 14H20 GMT (15h20 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier gagnait 42 cents par rapport à la clôture de jeudi, à 100,62 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Le taux de chômage est tombé en novembre à 8,6%, son niveau le plus faible depuis mars 2009. La population active a fortement baissé en novembre mais le nombre de personnes sans emploi a chuté près de deux fois plus vite, en reculant de 594.000 par rapport à octobre.

C'est la plus forte baisse du nombre de chômeurs recensée depuis juillet 1983 aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

"Comme toujours, les chiffres officiels de l'emploi aux Etats-Unis secouent l'ensemble des marchés et font boule de neige", a résumé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Les cours de l'or noir, qui évoluaient au-delà des 101 dollars avant la publication des chiffres mensuels de l'emploi, ont toutefois quelque peu reculé une fois les statistiques connues.

"Ce sont des chiffres forts mais il semble que le marché s'était préparé à un plus grand recul. On s'attendait à une baisse supérieure", a observé Bart Melek, stratège chez TD Securities.

L'autre grand élément orientant à la hausse les prix du brut restait les tensions entourant l'Iran.

L'Union européenne et le Sénat américain ont durci jeudi les sanctions, notamment financières, contre l'Iran, deuxième pays producteur au sein de l'Opep, soupçonné par les Occidentaux de chercher à développer l'arme atomique.

"Une prime de risque est ajoutée aux cours qui ne devraient pas normalement être si élevés", a noté le stratège, estimant à 15 dollars le décallage entre le cours actuel et le niveau auquel il faudrait s'attendre, compte tenu des fondamentaux du marché.

Le durcissement de ton adopté par les Occidentaux inquiète car "une intervention militaire n'est plus à exclure ce qui aurait une répercussion sur les exportations iraniennes et surtout le trafic dans le détroit d'Ormuz", par lequel transite 40% du pétrole mondial, a expliqué M. Melek.

fah



(AWP / 02.12.2011 15h51)



Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, salue la baisse du chômage aux USA

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite