Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York et flirte encore avec les 100 dollars

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert sur une hausse prudente vendredi à New York dans un marché rendu toujours plus anxieux par la crise européenne, mais tiré par les bonnes performances de l'économie américaine, qui semble partie pour réaliser une bonne fin d'année.

Vers 14H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre gagnait 50 cents par rapport à la veille, à 99,32 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Après avoir terminé jeudi sous les 100 dollars, atteints mercredi, le brut flirtait à nouveau avec ce seuil symbolique. Les cours "tournent autour de ce niveau comme une abeille autour d'un pot de miel", a observé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric). "Le yo-yo continue, et pour l'instant, il est à la hausse."

"Quand on arrête de se focaliser sur la crise de la dette européenne, on s'aperçoit (...) que la situation économique américaine est positive ce qui apporte du soutien aux prix", a noté M. Smith.

Parmi les bons indicateurs récemment publiés: les chiffres des inscriptions au chômage ont enregistré une nouvelle baisse aux Etats-Unis entre le 6 et le 12 novembre, pour la troisième semaine de suite, tombant à leur plus bas niveau depuis avril, selon des chiffres publiés jeudi.

"La crainte d'un krach européen fait beaucoup d'ombre au fait qu'aux Etats-Unis notre économie commence à redémarrer", a déploré Phil Flynn, de PFG Best Research.

Symbole de cette inquiétude croissante pour l'Europe, les marchés obligataires ont accentué jeudi leur pression sur l'Espagne, lui imposant un taux record pour se financer, à trois jours d'élections où le principal parti d'opposition devrait prendre le pouvoir.

Le taux d'intérêt imposé jeudi à Madrid pour emprunter 3,563 milliards d'euros lors d'une émission d'obligations à dix ans, a grimpé en moyenne près du seuil des 7%, considéré comme insoutenable par les analystes, et qui avait ouvert pour la Grèce, l'Irlande et le Portugal la voie à une demande d'aide financière extérieure.

"Le manque de confiance en l'Europe pousse les acheteurs de dette de la zone euro à exiger des taux plus forts", a confirmé M. Flynn.

Observant que l'Europe consomme 16% de la production mondiale de pétrole, soit 40% de plus que la Chine, Commerzbank a averti: "si l'Europe devait glisser dans une grave dépression en raison de la crise de la dette, cela aurait des conséquences très négatives pour la demande de pétrole".

rp



(AWP / 18.11.2011 15h46)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite