Menu
A+ A A-

Le brut rechute sous les 100 dollars à New York

prix-du-petrole 
:

New York - Le baril de pétrole a fini sur une importante chute jeudi à New York, repassant sous le seuil symbolique des 100 dollars sur fond d'inquiétude persistante en Europe où l'Espagne a emprunté à un taux record.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre a cédé 3,77 dollars à 98,82 dollars sur le New York Mercantile Exchange. Il avait atteint la veille son plus haut niveau en cinq mois.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a fini à 108,22 dollars sur l'Intercontinental Exchange, en baisse de 4,17 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

"La hausse est terminée pour le moment, c'est un retournement classique", a commenté John Kilduff, d'Again capital.

"La situation en Europe a repris le dessus et de plus il y a eu beaucoup de prises de bénéfices, techniquement les cours ne pouvaient pas garder ce niveau", a-t-il souligné.

Selon M. Kilduff, le marché pétrolier reste "inquiet pour la zone euro, mais aussi toute l'économie mondiale".

Les prix de l'or noir s'étaient envolés mercredi après la décision de la société canadienne Enbridge d'inverser le sens dans lequel circule le brut dans son oléoduc Seaway, dans le sud des Etats-Unis. A partir du deuxième trimestre 2012, il acheminera l'or noir depuis Cushing (Oklahoma, sud), principal terminal pétrolier du pays, vers les raffineries de la côte du golfe du Mexique, ce qui devrait faire baisser des stocks très abondants dans l'Oklahoma.

"Ultimement, le marché ne pourra pas tout absorber", a souligné John Kilduff.

En toile de fond, la crise européenne de la dette continuait à effrayer les opérateurs. Témoin de leur fébrilité accrue, l'Espagne a réalisé jeudi une émission de 3,563 milliards d'euros d'obligations à dix ans, à un taux d'intérêt record, proche du seuil symbolique des 7%, dans un climat de tension extrême sur les marchés.

Le marché pétrolier "voit les mesures d'austérité en train d'être mises en place en Grèce et en Italie et ça fait craindre une croissance plus faible, ce qui pourrait exacerber le problème", a souligné en outre Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Les investisseurs suivaient également "le désaccord persistant entre l'Allemagne et la France sur le rôle de la Banque centrale européenne", a indiqué M. Lipow.

La chancelière allemande Angela Merkel a en effet redit son opposition jeudi à une intervention plus poussée de la BCE, comme le souhaite Paris. "Les traités européens tels que nous les voyons ne donnent pas à la BCE la possibilité de résoudre ces problèmes", a-t-elle dit.

Le marché de l'or noir a par ailleurs continué à suivre l'évolution de la situation au Moyen-Orient, en particulier en Syrie, où la Ligue arabe a fixé un ultimatum au régime de Bachar al-Assad.

Les troubles que connaît cette région "ont le potentiel pour perturber l'approvisionnement en pétrole", ont noté les analystes de JPMorgan.

Cependant, a souligné M. Kilduff, "la Russie et la Chine continuent à s'opposer à d'autres mesures" contre Damas, ce qui permet de penser que de telles perturbations ne sont pas pour tout de suite.

rp



(AWP / 18.11.2011 06h21)


Commenter Le brut rechute sous les 100 dollars à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite