Menu
RSS
A+ A A-

Asie: le brut baisse mais reste au-dessus des 100 dollars (102,18 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole étaient en baisse jeudi matin en Asie, en raison de prises de bénéfices après le bond de la veille, causé par des prévisions de forte diminution des surplus de stocks de brut aux Etats-Unis, ont indiqué les analystes.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre perdait 41 cents à 102,18 dollars dans les premiers échanges électroniques. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre cédait 1,07 USD à 110,81 USD.

"Les prix du brut à New York ont fortement grimpé dans la nuit, pour franchir le seuil psychologique des 100 dollars, pour la première fois depuis juin de cette année", a noté Victor Shum, de Purvin and Gertz, à Singapour.

"Dans ces conditions, des prises de bénéfices ne sont pas surprenantes", a-t-il ajouté. Il estime que les prix devraient rester "à court terme au-dessus des 100 dollars", au regard de la situation des stocks de brut américains.

Le pétrole s'est envolé mercredi après l'annonce d'une modification du réseau d'oléoducs aux Etats-Unis, qui laisse présager une forte diminution des surplus de stocks de brut du pays.

La société canadienne Enbridge va inverser le sens dans lequel circule le brut dans son oléoduc Seaway, dans le sud des Etats-Unis.

A partir du deuxième trimestre 2012, il acheminera l'or noir depuis Cushing (Oklahoma, sud) vers la côte du golfe du Mexique. Cet oléoduc servait jusqu'à présent à alimenter le centre du pays avec le pétrole pompé dans le golfe ou importé via les ports de la côte.

Mais ces dernières années, l'offre a augmenté dans le nord du continent américain, grâce aux techniques de forage dans les couches de schiste et le développement des sables bitumeux au Canada, et il s'agit d'orienter ce brut vers les raffineries concentrées sur les côtes du golfe.

Avec cette modification, "les excès de stocks à Cushing devraient appartenir au passé", a estimé Nic Brown, de Natixis, la veille à New York.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre a terminé mercredi à 102,59 dollars, en hausse de 3,22 dollars par rapport à la veille.

A Londres en revanche, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique, plus sensible à la crise de la dette qui s'amplifie en Europe, avait perdu 30 cents à 111,88 dollars.

rp



(AWP / 17.11.2011 06h26)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 12:29

Le pétrole baisse alors qu'un accord se profile à Vienne

Londres: Les prix du pétrole baissaient significativement jeudi en cours d'échanges européens, alors que le marché entrevoit de plus en plus une...

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite