Menu
RSS
A+ A A-

Le brut continue de grimper avant le rapport de l'AIEA sur l'Iran

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens, soutenus par un regain de tensions géopolitiques après une vague d'attentats au Nigeria et dans l'attente d'un rapport crucial sur le nucléaire iranien par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 115,67 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, progressant de 1,11 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 63 cents à 96,15 dollars.

Le cours Brent s'est hissé vers 09H00 GMT jusqu'à 116,06 dollars, un nouveau plus haut niveau depuis début septembre, tandis qu'à New York, le WTI grimpait à un sommet depuis le 1er août, à 96,15 dollars.

Les cours du baril étaient portés par un regain de tensions géopolitiques, avant la publication, attendue mardi ou mercredi, d'un rapport de l'AIEA sur l'Iran, qui devrait étayer, selon des sources diplomatiques occidentales, les soupçons sur les ambitions militaires du programme nucléaire iranien.

"Ce qui a filtré jusqu'à présent suggère que le pays a fait des avancées importantes dans son programme d'enrichissement d'uranium, plus que nécessaire pour des visées pacifiques", et le rapport de l'AIEA est susceptible de renforcer la pression internationale sur Téhéran, expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

La presse israélienne évoque depuis une semaine un débat au sein du gouvernement sur l'opportunité de frappes préventives contre les installations nucléaires iraniennes, et Washington ne cache pas son intention de durcir encore les sanctions occidentales contre l'Iran.

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et contrôle le détroit d'Ormuz, passage maritime stratégique par lequel transite 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

"L'escalade du risque géopolitique pourrait continuer de faire grimper le Brent", soulignait M. Kryuchenkov, d'autant que les opérateurs surveillaient également le Nigeria, premier pays producteur d'or noir d'Afrique.

Les forces de l'ordre au Nigeria restaient sur le qui-vive mardi après des attaques d'islamistes qui ont fait au moins 150 morts dans le nord-est du pays vendredi, et une mise en garde des Etats-Unis contre de possibles attentats dans la capitale fédérale Abuja.

Le Nigeria, comme la Libye, produit un brut léger et pauvre en soufre très apprécié des raffineurs européens.

En revanche, alors qu'un début de résolution de la crise politique grecque avait soutenu les marchés financiers lundi, après l'annonce d'un accord entre les deux principaux partis politiques du pays pour former un gouvernement d'union nationale, la prudence revenait mardi sur le front de la zone euro.

"Les taux des obligations italiennes continuent de s'envoler, ce qui suggère que l'Italie entre dans une phase critique où la Grèce et le Portugal ont plongé avant elle. Il est désormais clair que les pare-feux" mis en place par les dirigeants européens pour limiter la contagion de la crise des dettes souveraines "ne sont pas suffisants", commentait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

Mais selon lui, les tensions sur l'Italie passent au second plan, "la perspective des risques géopolitiques permettant au marché de résister, dans l'attente du rapport de l'AIEA".

cha



(AWP / 08.11.2011 12h32)



Commenter Le brut continue de grimper avant le rapport de l'AIEA sur l'Iran

Le pétrole en Iran


dimanche 14 janvier 2018

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine a coulé…

pékin: Un pétrolier iranien en feu a coulé huit jours après sa collision au large de la Chine, ont rapporté dimanche les...

jeudi 11 janvier 2018

Chine: le pétrolier toujours en feu, début de polémique en I…

Pékin: La Chine tentait toujours jeudi d'éteindre le feu à bord d'un pétrolier iranien au large de ses côtes, tandis qu'en Iran...

lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 16 février 2018 à 21:04

Le pétrole termine en hausse avant un week-end prolongé aux …

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a avancé vendredi à la clôture, dans un marché sans entrain tout...

vendredi 16 février 2018 à 18:04

Le pétrole en légère hausse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu vendredi en fin d'échanges européens dans un marché sans élan avant le rapport de...

vendredi 16 février 2018 à 15:21

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York dans un marché …

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture vendredi, les investisseurs se plaçant en retrait à...

vendredi 16 février 2018 à 12:29

Le pétrole profite un peu de la faiblesse du dollar

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens alors que la faiblesse du dollar permettait aux investisseurs utilisant...

vendredi 16 février 2018 à 08:33

Eni renoue avec les bénéfices en 2017 grâce au rebond des co…

Milan: Le géant italien Eni a annoncé vendredi avoir enregistré en 2017 un bénéfice net de 3,43 milliards d'euros, contre une perte...

vendredi 16 février 2018 à 04:08

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrolé étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, aidé par le repli du dollar qui favorise la...

jeudi 15 février 2018 à 21:09

Le pétrole aidé par le repli du dollar

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York à et Londres se sont ressaisis en cours de séance jeudi...

jeudi 15 février 2018 à 20:23

L'Opep cible un accord avant 2018 sur une coopération de lon…

Dubaï: L'Opep cherche à parvenir avant la fin 2018 à un accord sur une coopération à long terme avec les pays non...

jeudi 15 février 2018 à 18:57

La consommation de carburant baisse de 0,1% en janvier, le f…

Paris: La consommation de carburants routiers a baissé de 0,1% en France en janvier 2018 par rapport au même mois en 2017...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite