Menu
A+ A A-

Le brut se stabilise dans un marché suspendu au G20 et à la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole se stabilisaient autour de l'équilibre jeudi en cours d'échanges européens, suspendu aux délibérations du G20 et toujours miné par les inquiétudes sur la crise de la dette européenne, renforcées par l'annonce d'un référendum en Grèce en décembre.

Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 109,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électronique sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 4 cents à 92,55 dollars.

"Etant donné les inquiétudes macro-économiques et la crainte d'une possible faillite de la Grèce, les cours du pétrole continuent d'osciller au gré des nouvelles et des mouvements d'ensemble des marchés financiers", observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les cours du baril restaient ainsi dominés par la nervosité alors que débutait jeudi un sommet de deux jours des chefs d'Etat et de gouvernement du G20 à Cannes (sud de la France), dominé par la situation de la Grèce.

La perspective d'un référendum dans le pays le 4 décembre continuait d'agiter les investisseurs, son organisation pouvant compromettre le versement d'aides financières des Européens et du Fonds monétaire international (FMI), pourtant indispensable à la Grèce pour lui éviter la faillite.

"Les cours du pétrole ont commencé à battre en retraite mercredi lorsqu'il est apparu que le FMI allait exiger davantage d'assurances de la part d'Athènes avant de lui accorder une nouvelle tranche d'aide, qui ne sera probablement pas versée d'ici le referendum", soulignait M. Kryuchenkov.

Le communiqué de fin de réunion de la banque centrale américaine (Fed), mercredi, a contribué a alimenter la fébrilité du marché: confirmant sa politique monétaire, elle a noté que "des risques importants" persistaient sur croissance du pays et a nettement abaissé ses prévisions économiques pour 2012.

"Dans l'ensemble, les développements macroéconomiques l'emportent sur les fondamentaux (offre et demande) du marché pétrolier. Et les cours du baril devraient rester très volatils jusqu'au week-end, en raison de l'attention portée au G20 mais aussi d'indicateurs américains", poursuivait Andrey Kryuchenkov.

Les Etats-Unis sont les plus gros consommateurs mondiaux de brut.

Ainsi, après l'indice ISM d'activité dans le secteur des services en octobre, attendu jeudi, le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis sera publié vendredi: décortiqué par les investisseurs, il est considéré comme un baromètre de la santé de la première économie mondiale.

tt



(AWP / 03.11.2011 12h31)


Commenter Le brut se stabilise dans un marché suspendu au G20 et à la Grèce


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite