Menu
A+ A A-

Le brut chute à New York alors que se tient le sommet européen

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en forte baisse mercredi à New York, sous le coup d'une hausse inattendue des stocks américains de brut et de l'inquiétude suscitée par le sommet sur la crise en zone euro qui s'est ouvert à Bruxelles.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre a lâché 2,97 dollar à 90,20 dollars sur le New York Mercantile Exchange, après avoir gagné près de six dollars sur les deux premières séances de la semaine.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a fini à 108,91 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en recul de 2,01 dollars par rapport à la clôture de mardi.

"C'est le grand mystère dans le golfe du Mexique", a commenté Phil Flynn, analyste de PFG Best Research, à propos de la forte hausse inattendue des réserves d'or noir.

Les stocks de brut ont ainsi augmenté de 4,7 millions de barils lors de la semaine achevée le 21 octobre, soit près de 12 fois plus que ce qu'escomptaient les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

Surpris, les analystes s'interrogeaient sur les causes d'une telle augmentation hebdomadaire, d'autant que les importations n'ont cessé de ralentir ces dernières semaines.

"On se demande ce qui s'est passé dans le golfe", où accostent la majorité des pétroliers venant alimenter les Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, a dit M. Flynn.

L'analyste a avancé une hypothèse: "les pétroliers ont accéléré leurs cadences pour arriver avant l'ouragan Rina. C'est quelque chose que l'on voit souvent quand il y des tempêtes".

L'ouragan Rina, qui approche de la station balnéaire de Cancun, sur la côte caribéenne du Mexique, a été rétrogradé en catégorie 1 mercredi par le Centre national des ouragans américain (NHC).

Des pointes de vent ont été enregistrées à 135 km/h, contre 175 km/h quelques heures plus tôt, a noté le NHC. Le golfe du Mexique abrite près du quart de la production américaine de pétrole.

Les économistes de JPMorgan ont toutefois évoqué une autre piste: "une hausse des importations en provenance du Canada (le deuxième fournisseur des Etats-Unis après l'Arabie Saoudite) et un ralentissement des cadences des raffineries" voisines de Cushing, le principal terminal pétrolier des Etats-Unis, dans l'Oklahoma (sud).

En outre, a noté Phil Flynn, cette hausse des stocks intervient alors que "la demande reste faible, quand on regarde la consommation d'essence" qui a reculé de 2,7% lors des quatre dernières semaines par rapport à la même période un an plus tôt.

Les stocks d'essence ont reculé de 1,4 million de barils, un peu moins qu'attendu, tandis que les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont chuté de 4,3 millions de barils, plus du double du recul anticipé par les analystes.

En plus des stocks, le marché a été poussé à la baisse par l'incertitude entourant l'ouverture du sommet de l'Eurogroupe, a ajouté M. Flynn.

Les dirigeants européens doivent finaliser un vaste plan de sortie de crise de la dette pour restaurer la confiance dans la zone euro après des mois d'incertitudes et d'hésitations.

"Bien que le plus probable reste une décote de la dette grecque (de l'ordre de 50%), il n'y aura aucune annonce immédiate à propos du versement de plus d'argent dans un fond de sauvetage devant renforcer la confiance et éviter d'autres défauts", a estimé Matt Smith, de Capital Summit.

rp



(AWP / 27.10.2011 06h21)


Commenter Le brut chute à New York alors que se tient le sommet européen


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite