Menu
A+ A A-

Les cours se stabilisent, dans un marché attentiste avant le sommet UE

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient dans une fourchette étroite autour de l'équilibre mercredi en cours d'échanges européens, sur un marché reprenant son souffle après deux séances de très forte hausse à New York et attentiste avant un sommet crucial pour la zone euro.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 110,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 9 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre gagnait 20 cents à 93,38 dollars, se stabilisant après avoir bondi de près de 6 dollars sur les deux premières séances de la semaine.

Le marché était dominé par la prudence, alors que les dirigeants de la zone euro doivent se retrouver mercredi soir à Bruxelles pour boucler un plan permettant d'enrayer la crise de la dette et de sauver la monnaie commune, sur fonds d'inquiétudes grandissantes au sujet de l'Italie.

"La perspective de mesures concrètes fait encore cruellement défaut, quand vous prenez en compte que les dirigeants européens ont promis de révéler ce mercredi un plan +définitif+ de sortie de crise", commentait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Les divergences franco-allemandes continuaient d'alimenter les préoccupations des opérateurs: "il n'y a toujours pas d'accords sur deux points cruciaux, le niveau du sacrifice imposé aux créanciers privés de la Grèce et la façon de renforcer la force de frappe du FESF", le fonds européen de stabilité financière, soulignait M. Hufton.

Ainsi, "il n'est pas étonnant de voir que l'optimisme qui régnait lundi sur les marchés s'est évaporé" ajoutait-il.

Le WTI coté à New York continuait cependant de résister mieux que son homologue londonien, le Brent. L'écart entre les deux prix de référence de l'or noir, qui s'était creusé jusqu'à près de 27 dollars début septembre, s'est nettement réduit depuis lundi, désormais à quelque 16 dollars.

Pour David Hufton, la vigoureuse remonté du WTI "s'explique par la forte chute des stocks de brut à Cushing, principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud)", qui resserre l'offre pétrolière sur le marché nord-américain.

De son côté, le Brent pâtit "de la reprise de la production pétrolière en Libye" après des mois d'interruption en raison de la guerre civile, ainsi que "d'une sensible hausse de l'offre en mer du Nord", qui avait été momentanément perturbée à la fin de l'été par des problèmes de maintenance des plateformes.

Pour les analystes de Commerzbank, l'embellie pour le WTI pourrait n'être que "momentanée": "la forte chute des stocks de brut aux Etats-Unis (-7% depuis début septembre, ndlr) est essentiellement due à un repli des importations américaines, et non pas à une demande plus élevée", faisaient-ils valoir.

Dans ce contexte, les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), attendus mercredi, seront scrutés.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur une hausse de 400.000 barils des réserves de brut américaines lors de la semaine achevée le 21 octobre, d'une baisse de 1,6 million de barils des stocks d'essence, et d'un recul de 1,8 million de barils des stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage).

jug/acd/mla



(AWP / 26.10.2011 12h32)


Commenter Les cours se stabilisent, dans un marché attentiste avant le sommet UE


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite