Menu
A+ A A-

Ouverture en hausse à New York, regain d'optimisme mondial

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en hausse mardi à New York, à un sommet depuis près de trois mois, dans un marché toujours plus optimiste quant à l'état de l'économie mondiale.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre progressait de 2,37 dollars à 93,64 dollars sur le New York Mercantile Exchange, après avoir fini la veille à un niveau record depuis le 3 août.

Les investisseurs "font le pari que l'économie mondiale est probablement un peu plus forte qu'on ne le pensait il y a encore quelque temps", a souligné Bart Melek, stratège chez TD Securities à Toronto.

"On a eu ces derniers jours de meilleurs indicateurs aux Etats-Unis et en Asie, et l'Europe semble être sur la voie d'un accord de sortie de crise, il semble donc moins probable que l'économie soit en récession", a-t-il souligné.

"Il y a beaucoup de prises de positions", a remarqué l'analyste.

Les marchés s'inquiétaient ces dernières semaines d'un possible essoufflement de la croissance chinoise, moteur de la croissance mondiale. Mais la publication lundi de l'indice PMI préliminaire de la banque HSBC a ravivé les espoirs de reprise de la demande énergétique en Chine, deuxième consommateur de brut dans le monde.

Au plus haut depuis cinq mois, cet indice a fait état d'une reprise au mois d'octobre de l'activité manufacturière chinoise, après trois mois de contraction successifs.

En Europe, les dirigeants de la zone euro semblent engagés à désamorcer enfin la menace de contagion de la crise de la dette, ce qui a alimenté la confiance des bourses.

Les discussions de ce week-end ont dessiné les contours des composantes d'un "accord global" qui pourrait être entériné par les dirigeants européens lors du sommet de mercredi, portant sur une recapitalisation des banques européennes et un renforcement du fonds de secours de la zone euro (FESF).

Sur le front américain, la saison des résultats trimestriels apparaît meilleure que prévue, ce qui laisse penser que l'économie de la première puissance de la planète est en train d'accélérer progressivement. Cela s'est reflété à Wall Street lundi avec un retour à des niveaux inégalés depuis le milieu de l'été.

En outre, a noté Commerzbank, "les prix du WTI (brut coté à New York) réagissent à la forte réduction des stocks pétroliers américains au cours des dernières semaines". Les réserves de brut aux Etats-Unis ont chuté de 24,2 millions de barils (-7% du total) depuis début septembre, selon le Département américain de l'Energie.

jq



(AWP / 25.10.2011 15h51)


Commenter Ouverture en hausse à New York, regain d'optimisme mondial


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite