Menu
A+ A A-

Recul, sur un marché prudent avant les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur recul jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant les chiffres hebdomadaires des stocks américains et toujours marqué par les inquiétudes sur la demande mondiale.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 110,21 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,15 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,37 dollar à 84,20 dollars.

Les cours du baril perdaient du terrain, pâtissant comme la veille de la prudence des investisseurs face aux perspectives moroses sur la demande énergétique mondiale.

Le marché n'a pas profité des statistiques de la fédération professionnelle américaine API, qui a fait état mercredi soir d'un recul général des stocks pétroliers aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 7 octobre, car "l'API a aussi indiqué un affaiblissement de la demande d'essence dans le pays", notait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

Les chiffres officiels du département américain de l'Energie (DoE), diffusés un jour plus tard qu'habituellement en raison d'un jour férié lundi, seront ainsi très surveillés ce jeudi: la semaine dernière, une chute inattendue des stocks de brut avait pris de court les analystes et dopé les prix.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait annoncer une baisse de 200.000 barils des stocks de brut sur la semaine dernière. Les réserves d'essence devraient avoir reculé de 100.000 barils et les stocks de produits distillés (dont gasoil et fioul de chauffage) de 400.000 barils.

"A ce moment de l'année, il faudra regarder attentivement les stocks de distillés, car cela fournit des indices sur la demande de fioul de chauffage à l'approche de l'hiver", soulignait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Par ailleurs, "le marché digérait les chiffres des importations de la Chine", deuxième pays consommateur de brut dans le monde, ajoutait M. Kryuchenkov.

Selon des statistiques officielles publiées jeudi, l'excédent commercial de la Chine s'est contracté à 14,51 milliards de dollars en septembre, pénalisé par une croissance ralentie des exportations - un signe de nature à attiser les craintes sur la solidité de l'économie mondiale.

Mercredi, l'agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) et l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ont tous deux révisé en baisse leur prévision de consommation mondiale de pétrole pour 2011 et 2012, mettant en avant les vives incertitudes qui pèsent sur l'économie mondiale.

Cependant, le Brent londonien, plus sensible à l'état du marché européen, restait "soutenu par les perspectives de mesures pour endiguer la crise de la dette et stimuler la croissance économique" dans la zone euro, tempérait M. Bassett.

Les investisseurs tablent notamment sur une ratification du renforcement du Fonds de secours de la zone euro (FESF) par le Parlement slovaque après un premier vote négatif mardi.

Alors que le WTI new-yorkais a fini en baisse mercredi, le Brent avait clôturé en petite hausse mercredi. L'écart entre les deux prix de référence se creusait jeudi à plus de 25 dollars, non loin d'un record historique à près de 27 dollars début septembre.

ft



(AWP / 13.10.2011 13h05)


Commenter Recul, sur un marché prudent avant les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite