Menu
A+ A A-

Le prix retrouve le chemin de la hausse dans un marché prudent

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole repartaient légèrement à la hausse mardi en fin d'échanges européens, dans le sillage des autres marchés financiers, pris d'un regain d'optimisme sur la situation en zone euro, alors que les investisseurs guettaient un vote en Slovaquie crucial pour la zone euro.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 110,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,61 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 68 cents à 86,09 dollars.

Les prix du brut continuaient de calquer leurs mouvements sur ceux des Bourses et du cours du dollar, et de se détourner des fondamentaux du marché, notaient des analystes.

En effet, à Wall Street, le Dow Jones effaçait ses pertes en cours de séance tandis que le dollar repartait à la baisse, preuve d'une retour de l'intérêt des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués comme les actions et la monnaie unique européenne.

Les cours du pétrole reprenait ainsi un mouvement de rebond amorcé en fin de semaine dernière, et accentué lundi, aidé par l'annonce, à la suite d'une rencontre dimanche avec la chancelière allemande Angela Merkel, du président français Nicolas Sarkozy "de réponses durables, globales et rapides", notamment sur la question d'une recapitalisation des banques, avant la réunion du G20 prévue les 3 et 4 novembre.

Les déclarations franco-allemandes alimentaient un regain d'espoir sur la situation en zone euro et ravivaient l'appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués, contribuant ainsi à faire grimper solidement de concert les places boursières, l'euro et les marchés de matières premières.

Valeur considérée comme sûre par les investisseurs, le billet vert avait ainsi nettement plié lundi, tombant à 1,3699 dollar pour un euro, son niveau le plus faible depuis le 21 septembre, soutenant la hausse des cours du brut.

Le prix du Brent a même retrouvé mardi le seuil de 110 dollars pour la première fois depuis deux semaines et demi, alors que l'affaiblissement du billet vert rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

En effet, "les engagements franco-allemands (...) alimentent toujours un regain d'optimisme des marchés, ce qui pousse les investisseurs à se tourner de nouveau vers les matières premières", commentaient les analystes du cabinet viennois JBC.

Mais la prudence restait à l'ordre du jour alors que les investisseurs guettaient le résultat du vote du Parlement slovaque sur le renforcement à 440 milliards d'euros du Fonds européen de sécurité (FESF), un vote crucial pour débloquer cet instrument d'aide aux pays surendettés de la zone euro.

Les débats se poursuivaient mardi au Parlement slovaque, alors que le pays est le dernier des 17 pays de la zone euro à devoir approuver l'élargissement du FESF, décidé le 21 juillet.

Sur le plan de l'offre, des mouvements de grève au Nigeria et au Koweït provoquaient mardi des perturbations sur les exportations de pétrole des deux pays, mais ces deux mouvements ne devraient avoir qu'une durée, et donc un impact, limités, relevait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

ft



(AWP / 11.10.2011 19h04)


Commenter Le prix retrouve le chemin de la hausse dans un marché prudent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 06 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019 à 21:23

    Le pétrole en légère hausse avant la décision de l'Opep sur …

    Cours de clôture: Le pétrole a légèrement progressé à Londres et a stagné à New York jeudi après avoir fortement progressé la...

    jeudi 05 décembre 2019 à 18:32

    L'Opep hésite à durcir ses quotas de production de pétrole

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires mènent des discussions délicates...

    jeudi 05 décembre 2019 à 18:27

    Le pétrole monte tandis que l'Opep songe à durcir ses quotas…

    Londres:Les prix du pétrole progressaient encore jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une combinaison...

    jeudi 05 décembre 2019 à 11:34

    Le pétrole se stabilise après ses forts gains de la veille e…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une...

    jeudi 05 décembre 2019 à 11:23

    L'Opep+ va discuter d'une baisse de production de plus de 40…

    Vienne: L'Opep et ses alliés, Russie en tête, vont discuter d'une baisse de plus de 400.000 barils par jour de la production...

    jeudi 05 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole : l'Opep balance entre prolongation et durcissement …

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires, réunis jeudi et vendredi...

    mercredi 04 décembre 2019 à 17:28

    USA: les stocks de brut reculent après cinq semaines de haus…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis pour la première fois en plus d'un mois...

    mercredi 04 décembre 2019 à 17:09

    Le pétrole en forte hausse à la veille du sommet de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, et évoluaient en forte hausse dans un marché optimiste...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite