Menu
A+ A A-

Le marché est "équilibré", retour rapide du brut libyen (Opep)

prix-du-petrole Londres Londres : Le marché du pétrole est "équilibré" et les prix du baril, malgré leur récente chute, sont "raisonnables", a jugé mardi le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), tablant sur le retour de la majorité de la production libyenne d'ici six mois.

"Le marché est bien équilibré" entre l'offre et la demande, "et les prix sont raisonnables", a affirmé Abdallah El-Badri à la presse, en marge de la conférence professionnelle Oil & Money, qui se tient tous les automnes dans la capitale britannique.

"Nous ne sommes absolument pas paniqués" par la récente chute des prix du pétrole, a-t-il précisé.

Par ailleurs, "le marché doit se préparer au retour rapide de la production libyenne", même si "cela ne devrait pas avoir un impact majeur sur le marché, qui s'adaptera de lui-même", a-t-il ajouté.

Selon le secrétaire général de l'Opep, dont la Libye est un pays-membre, la production libyenne devrait revenir à son niveau d'avant le conflit d'ici "quinze mois ou moins", mais le pays devrait atteindre 1 million de barils par jour "d'ici à six mois" - confirmant une estimation déjà avancée par l'organisation.

La Libye produisait environ 1,6 million de barils par jour avant l'éclatement en février d'une guerre civile qui a presque entièrement paralysé la production pétrolière du pays jusqu'en août dernier.

La production a repris le mois dernier et dépasse désormais les 350.000 barils par jour, bien que les combats fassent encore rage pour chasser les derniers fidèles de Mouammar Kadhafi de leurs bastions, a rapporté vendredi le Middle East Economic Survey (MEES).

"Les dommages infligés aux infrastructures pétrolières ne sont pas si importants, et les entreprises agissent rapidement pour redémarrer leur activité", s'est félicité M. El-Badri.

"Notre retour dans le pays est bien plus rapide que ce qu'on avait prévu. En termes de logistiques ou d'infrastructure, tout redémarre plus vite qu'attendu", a confirmé lors de la même conférence Christophe de Margerie, PDG du groupe français Total.

Pour lui aussi, la production libyenne devrait retrouver son niveau d'avant le conflit "d'ici fin 2012".

M. El-Badri s'est en revanche refusé à se prononcer sur la possibilité d'une réduction de l'offre des autres pays producteurs en raison du retour du brut libyen.

L'Opep "va s'adapter à la nouvelle situation en Libye", a-t-il tout de même déclaré, précisant qu'il s'attendaient à ce que la prochaine réunion du cartel, en décembre à Vienne, aboutisse à un consensus.

"Lors de la réunion de juin, nous ne somme pas parvenus à un accord", les pays du Golfe n'ayant pas réussi à convaincre les autres membres sur un relèvement des quotas de production, "mais ce n'est pas la fin du monde, nous nous retrouverons en décembre, et nous examinerons la situation", a noté M. El-Badri.

De nationalité libyenne, Abdallah El-Badri a par ailleurs indiqué qu'il n'accepterait pas le poste de ministre du Pétrole si jamais le nouveau régime du pays le lui proposait.

Sur le front de la demande, en dépit de la morosité des perspectives économiques, "je ne pense pas que nous nous dirigeons vers une récession, on voit en effet les gouvernements (européens et aux Etats-Unis) agir pour stimuler leur économie" et éviter une telle situation, a-t-il indiqué, ce qui devrait ainsi empêcher une chute de la consommation.

jq



(AWP / 11.10.2011 13h16)


Commenter Le marché est "équilibré", retour rapide du brut libyen (Opep)


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    dimanche 21 juillet 2019

    Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier (…

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé l'arrêt des exportations depuis le terminal pétrolier de Zawiya (ouest), après la...

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 23 janvier 2020 à 22:02

    Le pétrole baisse fortement alors que le virus chinois menac…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en forte baisse jeudi, dans un climat toujours morose lié à la propagation...

    jeudi 23 janvier 2020 à 18:00

    Le pétrole limite légèrement ses pertes après les stocks amé…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours dans le rouge jeudi, la baisse surprise des stocks américains ne redressant que très peu...

    jeudi 23 janvier 2020 à 17:44

    USA: les stocks de brut baissent légèrement, la production r…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis alors même que la production...

    jeudi 23 janvier 2020 à 12:17

    Le pétrole dans le rouge, inquiétudes sur la demande chinois…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens, dans un climat morose lié à la propagation rapide du nouveau...

    mercredi 22 janvier 2020 à 21:48

    Le pétrole au plus bas depuis sept semaines

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement reculé mercredi, retombant à leur plus bas niveau depuis début décembre alors que...

    mercredi 22 janvier 2020 à 18:14

    Le pétrole à son plus bas de l'année, craintes d'un surplus …

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leur baisse mercredi en cours d'échanges européens, crevant leur plancher de 2020, les investisseurs étant préoccupés...

    mercredi 22 janvier 2020 à 11:50

    Le pétrole en baisse, craintes d'un surplus d'or noir

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens alors que l'Agence Internationale de l'Energie (AIE), par la voix de...

    mardi 21 janvier 2020 à 21:40

    Le pétrole, gardant un oeil sur la Libye, termine en baisse

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs misant sur un rétablissement rapide de la situation en...

    mardi 21 janvier 2020 à 17:59

    Le pétrole limite ses pertes en cours de séance

    Londres: Les prix du pétrole limitaient leurs pertes mardi en cours d'échanges européens après un point bas atteint en milieu de journée, attentifs...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 3 janvier 2020 Les prix du pétrole ont bondi de plus de 4% peu après l'annonce dans la nuit de la mort du général et émissaire de la République islamique en Irak.

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite

    En novembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le dimanche 22 décembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2019, le prix du pétrole en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,8 % après −1,0 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières alimentaires qui accélèrent (+3,3 % après +1,1 %). Les prix des matières premières industrielles diminuent moins fortement qu’au mois d’octobre (−1,6 % après −2,8 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 %), à...

    Lire la suite

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite