Menu
A+ A A-

Le brut finit en légère hausse à New York après les chiffres de l'emploi

prix-du-petrole reprise de vendredi soir</preprise de vendredi soir:

reprise de vendredi soir


New York - Les prix du pétrole ont fini en légère hausse vendredi à New York, soutenus après deux séances de forte hausse par l'accélération des embauches aux Etats-Unis, qui ont apaisé les craintes de récession dans le premier pays consommateur d'or noir.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a terminé à 82,98 dollars, en progression de 39 cents par rapport à la veille.

Les cours, qui avaient évolué mardi à leurs plus bas niveaux depuis un an, ont rebondi de plus de sept dollars sur les trois dernières séances de la semaine.

A Londres, sur l'InterContinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 15 cents à 105,88 dollars.

Vendredi, les cours "ont oscillé entre les chiffres de l'emploi et les inquiétudes suscitées par l'abaissement des notes" des dettes de l'Espagne et de l'Italie par l'agence Fitch, a expliqué Andy Lipow, Lipow Oil Associates.

L'économie américaine a créé 103'000 emplois de plus qu'elle n'en a détruit en septembre, soit beaucoup plus qu'en août et qu'anticipé par les analystes, qui espéraient 60'000 embauches nettes.

"La tendance était déjà positive en raison de toutes les mesures de relance adoptées en Europe et l'affaiblissement des inquiétudes autour d'un défaut de la Grèce. Avec les chiffres de l'emploi qui ressortent meilleurs que prévu, le marché, qui anticipait une récession il y a quelques jours, remet cette idée en question", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best.

Ces créations d'emplois restent malgré tout insuffisantes pour faire baisser le taux de chômage officiel, qui stagne à 9,1%.

"Même si le marché abandonne le scénario d'une rechute de l'économie en récession, les chiffres de l'emploi restent extrêmement faibles", a jugé Rich Ilczyszyn, de MG Global.

"Les intervenants continuent à s'inquiéter de la situation économique", a ajouté l'opérateur. "Mais ces dernières semaines, la crainte, c'était de voir la zone euro s'effondrer, donc quand on voit le moindre indicateur positif, le marché compense de manière excessive" ses pertes précédentes.

Ces chiffres ont été publiés alors que le marché pétrolier profitait déjà de l'accalmie constatée sur les places boursières européennes depuis le milieu de la semaine. Plusieurs dirigeants de la zone euro se sont dits favorables à un plan de recapitalisation des banques et la Banque centrale européenne annonçant des mesures pour aider les établissements financières à se financer.

Ces annonces "ont contribué à apaiser certaines des inquiétudes macroéconomiques qui pèsent lourdement sur le pétrole et les marchés depuis quelques mois", ont constaté les analystes de Barclays Capital.

Or, selon ces derniers, "l'intensification de ces craintes a coïncidé" avec des signes qui révèlent que l'offre a été relativement limitée par rapport à la demande au troisième trimestre.

rp



(AWP / 10.10.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en légère hausse à New York après les chiffres de l'emploi


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite