Menu
A+ A A-

Le brut en hausse à New York, soutenu par l'emploi aux USA

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole poursuivaient leur remontée vendredi à l'ouverture à New York, l'accélération des embauches aux Etats-Unis apaisant les craintes de récession dans le premier pays consommateur d'or noir.

Vers 13H15 GMT, sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre s'échangeait à 83,39 dollars, en hausse de 80 cents par rapport à la veille.

Les cours avaient déjà rebondi de près de sept dollars sur les deux séances précédentes, après avoir évolué mardi à leurs plus bas niveaux depuis un an.

"La tendance était déjà positive en raison de toutes les mesures de relance adoptées en Europe et l'affaiblissement des inquiétudes par rapport à un défaut de la Grèce. Avec les chiffres de l'emploi qui ressortent meilleurs que prévu, le marché, qui anticipait une récession il y a quelques jours, remet cette idée en question", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best.

"L'économie ne va pas aussi mal qu'on ne le craignait. Elle n'est pas en grande forme, mais il y a des signes d'amélioration", a-t-il poursuivi.

L'économie américaine a créé 103'000 emplois de plus qu'elle n'en a détruit en septembre, soit 81% de plus qu'en août et bien plus qu'anticipé par les analystes, qui espéraient 60'000 embauches nettes.

Ces créations d'emplois restent malgré tout insuffisantes pour faire baisser le taux de chômage officiel, qui a stagné à 9,1%.

Ces chiffres ont été publiés alors que le marché pétrolier profitait déjà de l'accalmie constatée sur les places boursières européennes depuis le milieu de la semaine, plusieurs dirigeants de la zone euro se disant favorables à un plan de recapitalisation des banques et la Banque centrale européenne annonçant des mesures pour aider les établissements financiers à se financer.

Ces annonces "ont contribué à apaiser certaines des inquiétudes macroéconomiques qui pèsent lourdement sur le pétrole et les marchés depuis quelques mois", ont constaté les analystes de Barclays Capital.

Or, selon ces derniers, "l'intensification de ces craintes ont coïncidé" avec des signes qui révèlent que l'offre a été relativement limitée par rapport à la demande au troisième trimestre.

cha



(AWP / 07.10.2011 15h46)


Commenter Le brut en hausse à New York, soutenu par l'emploi aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 06 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019 à 21:23

    Le pétrole en légère hausse avant la décision de l'Opep sur …

    Cours de clôture: Le pétrole a légèrement progressé à Londres et a stagné à New York jeudi après avoir fortement progressé la...

    jeudi 05 décembre 2019 à 18:32

    L'Opep hésite à durcir ses quotas de production de pétrole

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires mènent des discussions délicates...

    jeudi 05 décembre 2019 à 18:27

    Le pétrole monte tandis que l'Opep songe à durcir ses quotas…

    Londres:Les prix du pétrole progressaient encore jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une combinaison...

    jeudi 05 décembre 2019 à 11:34

    Le pétrole se stabilise après ses forts gains de la veille e…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une...

    jeudi 05 décembre 2019 à 11:23

    L'Opep+ va discuter d'une baisse de production de plus de 40…

    Vienne: L'Opep et ses alliés, Russie en tête, vont discuter d'une baisse de plus de 400.000 barils par jour de la production...

    jeudi 05 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole : l'Opep balance entre prolongation et durcissement …

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires, réunis jeudi et vendredi...

    mercredi 04 décembre 2019 à 17:28

    USA: les stocks de brut reculent après cinq semaines de haus…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis pour la première fois en plus d'un mois...

    mercredi 04 décembre 2019 à 17:09

    Le pétrole en forte hausse à la veille du sommet de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, et évoluaient en forte hausse dans un marché optimiste...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite