Menu
A+ A A-

Le brut recule, le marché reste prudent avant l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après les nettes hausses des deux dernières séances, dans un marché dominé par la prudence avant le très attendu rapport mensuel sur l'emploi américain.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 104,99 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 74 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance se repliait de 36 cents à 80,23 dollars.

Les cours du baril avaient grimpé jeudi d'environ 3 dollars à Londres comme à New York, soutenus par les annonces de mesures exceptionnelles de la Banque centrale européenne (BCE) pour assurer le financement du système bancaire de la région, fragilisé par la crise de la dette.

"Alors que les investisseurs connaissaient déjà un vif regain de confiance, les Bourses et les marchés des matières premières ont enregistré à nouveau une hausse substantielle" après ces annonces, "et, si le rapport sur l'emploi américain n'est pas décevant", les prix du pétrole devraient conforter leur rebond, estimait David Hufton, analyste du courtier PVM.

La prudence restait cependant de mise à quelques heures de la publication aux Etats-Unis du très attendu rapport officiel sur l'emploi et le chômage américains en septembre.

Selon des chiffres diffusés jeudi, les nouvelles inscriptions au chômage sont légèrement remontées aux Etats-Unis pendant la dernière semaine de septembre. Cet indicateur brouillait les pistes alors que le cabinet ADP avait fait état mercredi d'une accélération des embauches dans le secteur privé en septembre.

"Si le rapport mensuel (diffusé vendredi) déçoit les investisseurs, les inquiétudes sur la demande pétrolière mondiale pourraient de nouveau dominer le marché et tirer les prix du brut vers le bas", avertissaient les experts de Commerzbank.

Par ailleurs, sur le front de l'offre, "les tensions (des derniers mois) devraient s'apaiser sensiblement avec le retour de la production pétrolière libyenne", ajoutaient-ils, rapportant qu'"un tanker d'une capacité de 950'000 barils à destination de l'Asie doit être chargé en Libye" ce vendredi.

cha



(AWP / 07.10.2011 13h01)


Commenter Le brut recule, le marché reste prudent avant l'emploi américain


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 25 septembre 2020 à 23:41

    Le pétrole à peine à l'équilibre, face à une demande déprimé…

    New York: Les cours du pétrole ont manqué de direction vendredi pour terminer un peu en-dessous de l'équilibre, coincés par les perspectives...

    vendredi 25 septembre 2020 à 20:03

    A la raffinerie de Grandpuits, la CGT appelle à la grève le …

    Grandpuits:BAILLY-CARROIS (awp/afp) - La syndicat CGT de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) a appelé vendredi à la grève le 6 octobre au...

    vendredi 25 septembre 2020 à 16:24

    Le pétrole pique du nez, le Covid-19 menace toujours la dema…

    Londres: Après une séance asiatique et des débuts européens en hausse, les cours du brut repartaient vers le bas vendredi, coincés par...

    vendredi 25 septembre 2020 à 11:47

    Le pétrole amorce la fin de la semaine en petite hausse

    Londres: Les prix du pétrole connaissaient une légère hausse vendredi, dans la lignée de la veille, aidés par un timide regain d'optimisme...

    jeudi 24 septembre 2020 à 22:46

    Total vise le top 5 de la production d'énergie renouvelable

    Paris: Total se donne pour ambition de long terme de faire partie des cinq plus grands producteurs mondiaux d'énergies renouvelables face au...

    jeudi 24 septembre 2020 à 22:39

    Hésitant en séance, le pétrole termine en modeste hausse

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui avaient démarré en légère baisse à Londres, se sont redressés jeudi mais restent toujours...

    jeudi 24 septembre 2020 à 13:28

    Total: Arrêt du raffinage et projet de reconversion à Grandp…

    Paris: Total a annoncé jeudi un projet de transformation de sa raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) en une plate-forme "zéro pétrole", le groupe...

    jeudi 24 septembre 2020 à 12:41

    Le pétrole cale après la publication des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, malgré une baisse des stocks américains la veille, les préoccupations qui entourent...

    mercredi 23 septembre 2020 à 22:04

    Modeste hausse du pétrole après une nouvelle baisse des stoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont modéré leur progression mercredi après une petite envolée en séance, à la suite du...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite