Menu
A+ A A-

Le brut limite ses pertes, après un plus bas depuis un an à New York

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole limitaient leurs pertes mardi, après être tombés sous les 100 dollars à Londres et à un niveau plus vu depuis plus d'un an à New York, dans un marché tiraillé entre les inquiétudes sur la zone euro et la possibilité de mesures de la Fed aux Etats-Unis.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 101,21 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 50 cents par rapport à la clôture de lundi.

Il est tombé jusqu'à 99,11 dollars vers 12H00 GMT, descendant sous le seuil de 100 dollars pour la première fois depuis le 9 août.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 17 cents à 77,44 dollars. Il a chuté en cours d'échanges jusqu'à 74,95 dollars (-2,60 dollars), son plus bas niveau depuis le 24 septembre 2010.

Les cours du pétrole tentaient de se ressaisir après avoir plongé de plus de deux dollars en milieu d'échanges européens à l'unisson d'une nouvelle débâcle des places boursières.

"Alors que le tableau économique mondial est toujours aussi morose, les tourments de la zone euro et la dégringolade des Bourses accroissent encore la pression sur les marchés de l'énergie", observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

L'absence d'avancée dans le soutien européen à la Grèce sapait le moral des investisseurs, et ravivait les craintes d'un défaut de paiement d'Athènes et les inquiétudes sur la solidité du secteur bancaire européen face à l'aggravation de la crise des dettes souveraines.

Réunis lundi à Luxembourg, les ministres des Finances de la zone euro ont reporté toute décision sur le déblocage d'un nouveau prêt qui doit sauver la Grèce de la faillite, tout en exigeant d'Athènes des mesures de rigueur supplémentaires pour 2013 et 2014.

"Les marchés sont totalement dominés par l'incertitude, alors que la situation en zone euro semble prête à exploser, et il faut s'attendre à ce que la baisse des cours du baril s'accentue encore", soulignait Mme Sokou.

De manière générale, les marchés redoutent un recul mondial de la demande de brut, entre la situation en Europe, les signes de ralentissement de l'activité en Chine et les perspectives moroses de l'économie américaine.

Les prix du baril sont cependant parvenus à regagner du terrain et à limiter nettement leurs pertes, parallèlement à un accès de faiblesse du dollar, après un discours du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Ben Bernanke devant le Congrès.

Dressant le tableau sombre d'une croissance de l'emploi "léthargique", M. Bernanke a rappelé aux élus que la Fed était "prête à prendre des mesures supplémentaires appropriées" pour encourager la reprise économique -- ce qui pourrait se traduire par un nouvel assouplissement monétaire susceptible de diluer la valeur du dollar.

L'affaiblissement du dollar survenu mardi en fin d'échanges européens rendait plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Cependant, "les cours du brut suivent depuis plusieurs jours les fluctuations des Bourses, et comme ces dernières reflètent les perspectives économiques, il faut s'attendre à ce que les cours du baril restent faibles" à court terme, avertissait cependant Peter Beutel, de Cameron Hanover.

Par ailleurs, "la situation sur le front de l'offre de pétrole semble s'améliorer plus rapidement que ce que beaucoup attendaient", notamment grâce au redémarrage accéléré de la production de brut en Libye, ce qui contribue à peser sur les cours, ajoutaient les experts de Commerzbank.

sm



(AWP / 04.10.2011 19h05)


Commenter Le brut limite ses pertes, après un plus bas depuis un an à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite