Menu
A+ A A-

Le brut poursuit son recul à l'unisson des Bourse, craintes en zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli mardi en cours d'échanges européens, à l'unisson de places boursières de nouveau en berne et sur fond de vif renchérissement du dollar, alors qu'un report d'une aide à la Grèce avivait les inquiétudes sur la zone euro.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 100,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 83 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,17 dollar à 76,44 dollars.

Les cours du baril sont tombés respectivement à 100,42 dollars à Londres et 75,92 dollars à New York en fin d'échanges asiatiques, leur plus bas niveau depuis début août, dans des marchés ébranlés par l'issue de la réunion, lundi, des ministres des Finances de la zone euro.

Les responsables de l'Eurogroupe ont ainsi décidé de repousser au "courant du mois d'octobre" une décision sur le déblocage d'une tranche de prêts internationaux de 8 milliards d'euros dont la Grèce a absolument besoin, entretenant le spectre d'une faillite du pays.

"Finalement, cette décision a alimenté les peurs d'un défaut de paiement d'Athènes et d'une récession mondiale", alors que les investisseurs redoutent une contagion de la crise des dettes et son impact pour le secteur bancaire, observaient les analystes de Commerzbank.

De manière générale, les marchés redoutent un recul mondial de la demande de brut, entre la situation en Europe, les signes de ralentissement de l'activité en Chine et les craintes pour l'économie américaine malgré de bons indicateurs publiés lundi.

Dans ce contexte, les investisseurs se détournent des actifs plus risqués, comme les matières premières, pour privilégier les valeurs refuges tel le dollar, qui atteint des plus hauts depuis janvier face à l'euro.

Le renchérissement du dollar contribue à la chute des prix du baril, rendant encore moins attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Le plus alarmant est que la chute des prix ne semble même pas attirer des investisseurs" pour des achats à bon compte, "les cours du brut suivent les fluctuations des Bourses, et comme ces dernières reflètent les perspectives économiques, il faut s'attendre à ce que les cours du baril restent faibles" à court terme, notait Peter Beutel, de Cameron Hanover.

Or, "au même moment, la situation sur le front de l'offre de pétrole semble s'améliorer plus rapidement que ce que beaucoup attendaient", notamment grâce au redémarrage accéléré de la production de brut en Libye, ajoutaient les experts de Commerzbank.

Le géant pétrolier et gazier autrichien OMV a annoncé lundi que sa première commande de pétrole de Libye depuis le mois de mars avait été livrée vendredi au port italien de Trieste (nord-est) pour être raffinée dans ses installations à Schwechat, près de Vienne.

cha



(AWP / 04.10.2011 13h04)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite