Menu
A+ A A-

A nouveau en baisse, toujours plombé par la crise en zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient à nouveau lundi en cours d'échanges européens, effaçant leurs gains engrangés lors des échanges asiatiques, dans un marché toujours plombé par les incertitudes sur la gestion de la crise des dettes européennes.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 103,96 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1 cent par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 53 cents à 79,32 dollars.

Les cours du baril peinaient à reprendre pied après s'être effondrés plus tôt lundi à leurs plus bas niveaux depuis un mois, tombant jusqu'à 101,66 dollars sur le marché londonien et sous 78 dollars à New York.

"Le marché continue sa chute sur l'élan de la semaine dernière, toujours pénalisé par la peur que la crise des dettes souveraines dans la zone euro finisse par entraîner une réduction de la demande énergétique mondiale" en affectant la croissance économique des pays développés, expliquait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

"Il est clair que la réunion du Fonds monétaire international (FMI) ce week-end a absolument échoué à restaurer la confiance" et à rassurer les opérateurs, ajoutait-il.

Samedi, dans une déclaration commune à Washington, les pays de la zone euro se sont engagés devant les Etats membres du FMI à faire "tout le nécessaire" pour résoudre la crise de la dette publique, mais l'absence de décision effective continue d'inquiéter les investisseurs.

Les Européens songent à doter le fonds de soutien européen FESF d'instruments supplémentaires, a cependant déclaré le commissaire européen Olli Rehn, dans un entretien au quotidien allemand Die Welt.

Ce fonds de soutien, créé au printemps 2010 pour aider les pays de la zone euro en difficulté, a déjà vu son enveloppe gonflée et ses attributions élargies en juillet dernier - une mesure qui doit encore être approuvée par plusieurs Etats, et fera l'objet d'un vote très surveillé au Parlement allemand ce jeudi.

"Plus que de paroles rassurantes, le marché a besoin de la mise en place effective (des mesures déjà décidées)", rappelait David Hufton, du courtier PVM.

"Les 17 Etats de la zone euro n'ont pas encore tous approuvé l'accroissement du FESF décidé en juillet, avec un vote très surveillé du Parlement allemand cette semaine. Pas étonnant que le marché reste sceptique", a-t-il estimé.

"Avec des preuves de plus en plus fortes du ralentissement de la croissance économique mondiale, de l'apparition de signaux de détresse chez les économies émergentes et une aversion générale des investisseurs pour les actifs à risque, les cours du pétrole sont lourdement pénalisés", ajoutait M. Hufton.

Le fort renchérissement du dollar, considéré comme une devise refuge, face à un euro sous pression rendait encore moins attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

jq



(AWP / 26.09.2011 13h14)


Commenter A nouveau en baisse, toujours plombé par la crise en zone euro


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite