Menu
A+ A A-

Le brut finit en hausse de 49 cents à New York, à 89,40 dollars le baril

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, gagnés par l'euphorie des marchés alors que les investisseurs exprimaient leur soulagement après la décision de cinq grandes banques centrales de renforcer l'approvisionnement en dollars du secteur bancaire.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a terminé à 89,40 dollars, en augmentation de 49 cents par rapport à la veille.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé à 115,34 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), gagnant 2,94 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

"Les gens avaient peur que la crise de la dette souveraine en Europe n'ait un impact négatif sur la demande. Nous sommes optimistes maintenant quant à une résorption de la dette", a résumé Andy Lipow, analyste chez Lipow Oil Associates basé à Houston (Texas, sud des Etats-Unis).

Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel se sont déclarés "convaincus" mercredi soir que l'avenir de la Grèce se trouvait dans la zone euro après s'être entretenus avec le Premier ministre Georges Papandreou. Ce dernier leur avait répété la "détermination absolue" du pays à respecter ses engagements d'austérité.

"Avec le soutien affiché par la France et l'Allemagne, on comprend qu'un défaut de la Grèce est improbable, au moins d'ici la fin de l'année, et cela a une incidence positive sur les cours du pétrole malgré de mauvaises statistiques" américaines, a noté pour l'AFP Phil Flynn, analyste chez PFG Best Research.

Déjà particulièrement satisfaites de la teneur de la conférence gréco-franco-allemande, les Bourses ont été propulsées par la décision de la Banque centrale européenne (BCE), la Banque nationale suisse, la Banque d'Angleterre, la Banque du Japon et la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed) d'élargir l'approvisionnement des marchés en dollars.

La réaction des investisseurs a été euphorique: Londres a terminé à +2,11%, Francfort à 3,15%, Paris à 3,27% et Milan à 3,56%.

Dans la foulée, l'euro a fortement rebondi face au dollar, grimpant même brièvement au-dessus de 1,39 dollar pour la première fois de la semaine.

"Cet affaiblissement du dollar est venu apporter un solide soutien aux prix du baril", en rendant plus attractifs les achats de pétrole libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises, a souligné Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Des indicateurs économiques sont toutefois venus rappeler les craintes pour la santé de l'économie américaine.

La production industrielle a ralenti nettement sa hausse en août, l'activité manufacturière de la région de New York est en baisse en septembre pour le quatrième mois d'affilée, et les inscriptions au chômage ont progressé.

"Ce ne sont pas des bonnes nouvelles. Cela envoie un message mitigé", a estimé M. Lipow.

Par ailleurs, l'Agence internationale de l'énergie a annoncé la fin de son intervention sur le marché du pétrole, perturbé par la guerre en Libye, via la mobilisation des stocks stratégiques de ses 28 pays membres décidée le 23 juin.

L'organisation, qui regroupe les pays industrialisés, a puisé un total de 60 millions de barils dans ses réserves en juillet et août pour répondre à la hausse de la demande de pétrole cet été.

rp



(AWP / 16.09.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse de 49 cents à New York, à 89,40 dollars le baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2019 à 21:37

    Le pétrole se redresse après sa pire séance de l'année

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, se redressant après avoir subi la veille leur pire séance...

    vendredi 24 mai 2019 à 12:12

    Le pétrole rebondit sans effacer le plongeon de la veille

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché reprenant son souffle après avoir subi les plus fortes...

    vendredi 24 mai 2019 à 05:59

    Le pétrole se reprend un peu en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, au lendemain de la pire séance de l'année, mais...

    jeudi 23 mai 2019 à 21:34

    Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire s…

    Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole new-yorkais a clôturé jeudi sa pire séance de l'année sur un plongeon de...

    jeudi 23 mai 2019 à 17:39

    Plus forte baisse de 2019 pour le pétrole sur fond de tensio…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 16:56

    Le pétrole perd plus de 4%, les tensions commerciales s'accr…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 12:13

    Le pétrole souffre de la hausse des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les réserves américaines ont augmenté la semaine dernière et...

    mercredi 22 mai 2019 à 21:53

    Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi dans le sillage d'un bond des stocks de brut et de produits...

    mercredi 22 mai 2019 à 17:26

    Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut et ceux des produits raffinés ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 23 mai 2019 Le prix du pétrole WTI, référence américaine, baissait fortement et est passé sous les 60 dollars le baril jeudi, à son plus bas depuis plus d'un mois et demi, plombé par les tensions commerciales et la hausse des réserves des Etats-Unis.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite