Menu
A+ A A-

L'actualité du pétrole et des cours du pétrole

Le baril remonte à 90 USD à l'ouverture à New York

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole New YorkNew York:Les prix du pétrole montaient mardi à l'ouverture à New York, alors que les opérateurs attendaient la réouverture de l'oléoduc Trans Alaska, par lequel transite 10% de la production américaine.
>Vers 14H25 GMT (15H25 HEC), sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février s'échangeait à 90,22 dollars, en hausse de 97 cents par rapport à la veille.
Lire la suite...

Le brut en progression, a son plus haut depuis 2 ans à Londres

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole évoluaient en légère progression vendredi en début d'échanges européens, atteignant un nouveau sommet depuis plus de deux ans à Londres, améliorant ses plus hauts de la veille, sur un marché soutenu par l'affaiblissement du dollar.

Vers 11H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 91,00 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 31 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Il était monté un peu plus tôt jusqu'à 91,07 dollars, un niveau plus vu depuis début octobre 2008, battant son sommet de la veille à 90,84 dollars.


Lire la suite...

Cher Pétrole en 2011

  • Écrit par Cours du baril

prix-petroleLes analystes de la banque de france ont sonnés une "alerte jaune" au sein d'un rapport qui prévoit une hausse des prix du pétrole de près de 10 pour cent l'année prochaine (envisagée à 90 $ USD et plus) , faisant valoir la prévision d'une forte demande, des valeurs de devices faibles augmentant inéxorablement le coût du pétrole.
Lire la suite...

Cours du pétrole en hausse en Asie après l'annonce du plan d'aide à la Grèce

Dans les échanges éléctroniques en Asie de ce matin, le cours du brut était en hausse après l'annonce du plan d'aide à la Grèce et en raison d'une probable baisse de la production américaine à la suite de la marée noire aux Etats-Unis (selon les courtiers).

hausse_du_petroleVendredi, les prix du pétrole ont terminé en hausse à New York.

Dans les échanges matinaux, le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin prenait 16 cents à 86,31 $ USD tandis que le Brent de la mer du Nord, à échéance identique, gagnait 13 cents à 87,57 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin a terminé à 86,15 dollars, en hausse de 98 cents par rapport à jeudi.

A Londres, sur l'InterContinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 54 cents à 87,44 dollars.

La Grèce surendettée va bénéficier d'un plan de sauvetage commun UE-FMI de 110 milliards d'euros, sans précédent dans le monde par son ampleur, en contrepartie d'une cure d'austérité impliquant de douloureux sacrifices pour la population dans les années à venir.

 

 

Le Cours du baril passe sous les 38 dollars

  • Écrit par Cours du baril
Dans les échanges matinaux d'hier, le cours du baril chuté encore atteignant les 37,56 dollars.

160_oil_barrel_060713
Une hausse du cours du baril en approche ?

Les cours du baril de pétrole tendent dans les prochaines semaines vers des valeures haussières du fait par exemple de l'influence de l'Arabie saoudite (premier exportateur mondial de pétrole) sur les cadences de production de brut.
Cette mesure viserait a éviter un éffondrement plus conséquent du marché. Il se dit d'ailleurs, ici et la, que la réduction pourrait faire baisser la demande de 300 000 barils par jour.

 

 

Le prix du baril de brut sous les 65 dollars

  • Écrit par Cours du baril
Dans les échanges matinaux, le prix du baril perd encore un dollar. Les investisseurs craignent pour la santé de l'économie américaine et donc pour la demande d'or noir.

prod_oilLe cours du baril de pétrole ne cesse de baisser depuis plusieurs semaines, insensible aux risques que l'ouragan Gustav et le conflit russo-géorgien ont fait peser sur la production et l'acheminement de l'or noir. Les marchés semblent désormais convaincus que le ralentissement économique va entraîner un tassement de la demande et que les prix des barils ne peuvent que baisser, à court terme du moins...

Alors que la crise financière agite les marchés et affecte désormais l'Europe, les intervenants redoutent les conséquences de difficultés de l'économie sur la demande de pétrole. Aux Etats-Unis, premiers consommateurs mondiaux, la demande de produits pétroliers a flanché de 7,1% sur les quatre dernières semaines par rapport à l'an dernier, selon les statistiques du ministère américain de l'Energie (DoE).

Dans ce contexte difficile, Merrill Lynch estime que le prix du baril pourrait tomber à 50 dollars l'an prochain en cas de récession mondiale.

 

Le prix du baril de pétrole

  • Écrit par Cours du baril

La production de baril de pétrole atteindra probablement un pic durant cette décennie. A l'issue de cette période, la production mondiale s'essoufflera pour ne plus jamais atteindre les niveaux précédents.

L'économie mondiale ne manquera pas d'énergie mais il faudra une dizaine d'années pour que les énergies alternatives soient suffisamment développées.

Le ralentissement dans la production de pétrole est déjà perceptible. Les fluctuations de prix du brut et du gaz naturel peuvent être les signes avant-coureurs d'une crise plus grave.

 

Les Stocks de pétrole brut

  -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

Lire la suite

En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

Lire la suite