Menu
A+ A A-

🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour 22,5 milliards $

cours du petroleNew York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une offre pour s'emparer de Marathon Oil, valorisé 22,5 milliards de dollars dette comprise, qui doit le renforcer dans les hydrocarbures de schiste.
Tandis que la pression s'intensifie à travers le monde pour un abandon des énergies fossiles, les grands groupes américains se sont lancés depuis 2023 dans une vague d'opérations allant à contre-courant de la transition énergétique.

ExxonMobil a mis la main sur Pioneer Natural Resources pour 60 milliards de dollars, Occidental Petroleum a proposé 12 milliards pour absorber CrownRock et APA Corporation a annoncé le rachat de Callon Petroleum pour 4,5 milliards de dollars. Le groupe gazier EQT a versé 5,5 milliards de dollars pour reprendre son ancienne filiale Equitrans Midstream Corporation, opérateur d'un important gazoduc du nord-est des États-Unis.

Par ailleurs, Chevron veut débourser 53 milliards de dollars pour s'emparer de Hess, dont les actionnaires ont donné leur consentement mardi.

Mais cette transaction reste incertaine: une procédure d'arbitrage avec ExxonMobil est en cours concernant l'immense champ pétrolier Stabroek Block (Guyana). S'il n'obtient pas satisfaction, Chevron a indiqué qu'il pourrait renoncer à Hess.

Ces opérations visent à développer leurs activités pétrolières et gazières aux États-Unis et à l'étranger. C'est également la motivation de l'union annoncée mercredi.

Avec Marathon, Conocophillips va se renforcer dans des régions américaines riches en pétrole et en gaz de schiste comme les bassins Bakken (nord) et permien (sud).

Vers 16H40 GMT, l'action Marathon bondissait de 8,07% et celle de Conocophillips reculait de 3,95% à la Bourse de New York.


"Complémentaires"

L'acquisition permettra "d'ajouter des surfaces très complémentaires au portefeuille onshore de Conocophillips aux États-Unis, avec deux milliards de barils de ressources supplémentaires", ont précisé les deux entreprises texanes.

Quelque 500 millions de dollars d'économies sont attendues la première année suivant la finalisation de l'opération, prévue au quatrième trimestre.

"Nous anticipons un potentiel de synergies importantes", a commenté Ryan Lance, PDG de Conocophillips, cité dans un communiqué.

Selon lui, la transaction aura un "effet positif immédiat" sur les résultats, les flux de trésorerie et le bénéfice par action.

Pour Neil Saunders, directeur de GlobalData, cette opération "n'est pas une surprise car elle est dans la continuité de la vague de consolidation de l'industrie".

Elle doit permettre à Conocophillips, souligne-t-il, "d'augmenter sa capacité de production et ses réserves et de lui donner un accès plus vaste à des régions favorables pour la production".

Ce mariage "dopera la production de Conocophillips de 31% (par rapport au premier trimestre 2024) et les réserves prouvées de 20%", a relevé Stewart Glickman, analyste de CFRA Research, soulignant que Conocophillips allait améliorer sa diversification géographique et ainsi réduire les risques potentiels liés au bassin permien.

L'opération reste soumise à l'approbation des actionnaires de Marathon et des autorités réglementaires.

"Nous nous attendons à ce que ce soit une intégration sans heurt", a commenté Andy O'Brien, vice-président chargé de la stratégie, lors d'une audioconférence avec des analystes.

"La plupart des transactions dans le pétrole ont eu libre cours ces dernières années, donc (l'autorité de la concurrence) ne devrait pas être un obstacle trop important à franchir", a abondé Neil Saunders.

Dans le détail, l'accord prévoit 0,255 action de Conocophillips par action de Marathon, soit une prime de 14,7% par rapport au cours de clôture de mardi.

Au total, cela représente 22,5 milliards de dollars y compris 5,4 milliards de dette nette.


Impact environnemental

La nouvelle entité compte racheter l'équivalent de plus de 20 milliards de dollars de ses propres actions sur trois ans, dont sept milliards dès la première année.

Ce qui devrait "plus que compenser les nouvelles actions émises pour cette transaction", a relevé M. Glickman.

Ryan Lance a précisé aux analystes qu'environ 144 millions d'actions allaient être émises pour financer le rachat.

De nombreux comtés et Etats américains, notamment la Californie, ont lancé des poursuites en justice contre des groupes liés aux énergies fossiles en raison de leur impact environnemental.

Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi les douze membres du conseil d'administration -avec une moyenne de 95% (96% en 2023)-, après des contestations liées au changement climatique.

Le groupe, qui assume investir dans l'exploitation des hydrocarbures malgré leur impact sur le climat, a bouclé en novembre l'achat de Denbury, spécialiste de la captation de CO2.

Mais cette opération lui a aussi apporté des activités dans le pétrole et le gaz naturel, représentant des réserves estimées à plus de 200 millions de barils de pétrole à fin 2022.



Commenter 🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour 22,5 milliards $



    Communauté prix du baril


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 12 juin 2024

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    jeudi 30 mai 2024

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétro…

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des...

    mercredi 29 mai 2024

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite