Menu
A+ A A-

📈 ING anticipe une flambée des prix du pétrole alimentée par les risques liés à l'offre

prévision des prix du pétroleAmsterdam: Les marchés pétroliers affichent une tendance haussière soutenue, alimentée par des risques d'approvisionnement accrus, ce qui conduit l'ING Global à revoir à la hausse ses prévisions de prix du pétrole pour les trimestres à venir.
Les perspectives des marchés pétroliers signalent une tendance à la hausse persistante durant les deuxième et troisième trimestres, sous l'effet de plusieurs facteurs de risque accrus en matière d'approvisionnement.

Cela inclut notamment le prolongement des réductions volontaires de l'offre par l'OPEP+ au cours du deuxième trimestre de l'année en cours, les récentes attaques menées par l'Ukraine contre les infrastructures pétrolières russes, ainsi que les perturbations continues des flux de pétrole à travers la mer Rouge, selon les analyses prévisionnelles de l'ING Global Market Research.

📈 Dans ce contexte, ING Global a revu à la hausse ses prévisions de prix du pétrole, passant de 80 à 87 dollars le baril pour le deuxième trimestre, et de 82 à 88 dollars le baril pour le troisième trimestre. Cette vision est partagée par plusieurs autres analystes du secteur.

Réagissant aux récentes attaques, J.P. Morgan a estimé que celles-ci ont mis hors service une capacité de raffinage russe de 900 000 barils et pourraient ajouter une prime de risque de 4 dollars par baril au cours du pétrole.

De son côté, Alex Hodes, analyste énergétique chez StoneX, a prédit que les attaques pourraient potentiellement réduire l'approvisionnement mondial en pétrole d'environ 350 000 barils par jour, entraînant une hausse des prix de 3 dollars par baril.

💶 Par ailleurs, ING Global a prédit que les baisses de taux d'intérêt de la Fed pourraient stimuler l'intérêt spéculatif pour le marché à terme du pétrole. Les positions longues ont considérablement augmenté cette année, passant d'environ 100 000 lots à un peu plus de 230 000 lots actuellement, selon ING. Cependant, il convient de noter que ces positions demeurent relativement modestes par rapport aux niveaux antérieurs à 2022, malgré les risques persistants.

En dépit des incertitudes, ING souligne que l'ampleur des réserves de capacité de l'OPEP pourrait limiter les anticipations haussières des spéculateurs sur les prix du pétrole. En opposition, Standard Chartered estime que l'OPEP+ dispose d'une marge de manœuvre significative pour maintenir l'équilibre sur les marchés pétroliers.

📊 Selon leurs analyses, une augmentation de la production de l'OPEP de 0,9 million de barils par jour au troisième trimestre permettrait encore une diminution des stocks mondiaux de 0,5 million de barils par jour pour ce trimestre, en plus de la réduction d'1 million de barils par jour observée au premier semestre de l'année en cours.

Les analystes estiment qu'une augmentation de la production de l'OPEP au troisième trimestre de 1,5 million de barils par jour, par rapport au trimestre précédent, ne provoquerait pas de hausse des stocks.


ING Global Market Research est une division de la banque néerlandaise ING Group.
Elle est spécialisée dans la recherche et l'analyse des marchés financiers mondiaux, y compris le marché du pétrole.



Commenter 📈 ING anticipe une flambée des prix du pétrole alimentée par les risques liés à l'offre



    Communauté prix du baril


    Les dernières prévisions des prix du baril

    -Voir toutes les actualités sur les prévisions des cours du pétrole

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite