Menu
A+ A A-

Qui contrôle vraiment le prix du pétrole ?

Qui contrôle vraiment le prix du pétrole ?Avec un prix plus volatil que celui de l’or, et une diminution des stocks mondiaux, le pétrole a conservé son influence en tant qu’actif d’investissement.

Mais qui contrôle vraiment le prix du baril de brut ?

À l’origine, un cours du pétrole décidé aux États-Unis

Source: Pixabay

Ce n’est pas un cliché : l’histoire des États-Unis est intimement liée au pétrole. C’est dans ce pays que la révolution industrielle a d’abord créé les besoins en pétrole, qui se sont développés jusqu’à l’ère moderne dans laquelle nous vivons. À l’origine, les États-Unis représentaient le plus grand producteur de pétrole au monde : ils avaient donc le pouvoir de décider des variations du prix du baril de pétrole.

Le cours du pétrole était alors plus volatil que ce que nous observons au début du 21e siècle. Le prix a connu des envolées et des chutes de 50 à 60 % au moment de la guerre civile étatsunienne, qui a fait varier la demande en pétrole. L’essor de la production de pétrole aux États-Unis a atteint son pic aux alentours de 1900. La découverte de gisements, l’arrivée de nouveaux moyens de production et la construction de pipelines ont conduit à une accélération de la production.

Mais cette hégémonie a été malmenée par les deux Guerres mondiales. Plusieurs facteurs se sont conjugués : d’une part, l’or noir a été découvert au Moyen-Orient à partir du début du siècle jusqu’aux années 40. De l’autre, les États-Unis ont développé un tel besoin en pétrole à l’occasion de ces conflits, qu’ils ont été obligés de commencer à s’appuyer sur la production internationale lors de la Guerre du Vietnam. C’est à ce moment que les autres pays producteurs ont commencé à s’organiser.

L’OPEP, une organisation de taille

Source: Pixabay

Le prix du baril de pétrole américain avait tellement baissé, que ces pays ont en effet créé un groupement en 1960 : l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). À l’origine, elle rassemblait 5 pays qui étaient producteurs : l’Irak, l’Arabie Saoudite, le Koweït, l’Iran et le Venezuela. Elle contient maintenant 15 pays. Son but est de négocier les prix du baril de brut et de gérer la production de pétrole au niveau mondial.

En 1973, la chute du cours du pétrole a permis à l’OPEP de continuer à cultiver son influence. La société civile s’étant modernisée, elle a été soutenue par des besoins en pétrole colossaux. C’est cette demande qui a permis à l’OPEP de devenir l’organisation ayant le plus grand contrôle sur le prix du baril : en 2018, on estime ainsi qu’elle contrôlait 72 % des réserves de pétrole.

 

Qui contrôle le prix du pétrole à l’heure actuelle ?

Reste une question : qui contrôle le prix du baril en 2019 ?

Pour l’instant, l’OPEP garde son hégémonie, mais cela pourrait changer. La découverte de schiste en Amérique du Nord pourrait redonner aux États-Unis un peu de vigueur sur le plan international. La production étatsunienne reste la plus forte au monde : on estime que 10 millions de barils y sont produits chaque jour. Et c’est sans compter sur la Chine, qui a également commencé à exploiter le pétrole de schiste.

Une certitude reste : avec l’arrivée des nouvelles technologies vertes, les grands pays producteurs de pétrole seront obligés de se tourner eux aussi vers d’autres productions. Les cartes seront donc rebattues dans les décennies à venir.



Commenter Qui contrôle vraiment le prix du pétrole ?


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 13 juillet 2020 à 21:24

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé lundi face à la perspective d'une hausse de la production des membres de...

    lundi 13 juillet 2020 à 14:09

    ⛽️ Les prix des carburants repartent en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France repartaient à la hausse la semaine dernière, selon des données officielles publiées ce jour. Pour sa part...

    lundi 13 juillet 2020 à 11:59

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi devant la perspective d'une hausse de la production des membres de l'Opep+ au...

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite