Menu
A+ A A-

Qui contrôle vraiment le prix du pétrole ?

Qui contrôle vraiment le prix du pétrole ?Avec un prix plus volatil que celui de l’or, et une diminution des stocks mondiaux, le pétrole a conservé son influence en tant qu’actif d’investissement.

Mais qui contrôle vraiment le prix du baril de brut ?

À l’origine, un cours du pétrole décidé aux États-Unis

Source: Pixabay

Ce n’est pas un cliché : l’histoire des États-Unis est intimement liée au pétrole. C’est dans ce pays que la révolution industrielle a d’abord créé les besoins en pétrole, qui se sont développés jusqu’à l’ère moderne dans laquelle nous vivons. À l’origine, les États-Unis représentaient le plus grand producteur de pétrole au monde : ils avaient donc le pouvoir de décider des variations du prix du baril de pétrole.

Le cours du pétrole était alors plus volatil que ce que nous observons au début du 21e siècle. Le prix a connu des envolées et des chutes de 50 à 60 % au moment de la guerre civile étatsunienne, qui a fait varier la demande en pétrole. L’essor de la production de pétrole aux États-Unis a atteint son pic aux alentours de 1900. La découverte de gisements, l’arrivée de nouveaux moyens de production et la construction de pipelines ont conduit à une accélération de la production.

Mais cette hégémonie a été malmenée par les deux Guerres mondiales. Plusieurs facteurs se sont conjugués : d’une part, l’or noir a été découvert au Moyen-Orient à partir du début du siècle jusqu’aux années 40. De l’autre, les États-Unis ont développé un tel besoin en pétrole à l’occasion de ces conflits, qu’ils ont été obligés de commencer à s’appuyer sur la production internationale lors de la Guerre du Vietnam. C’est à ce moment que les autres pays producteurs ont commencé à s’organiser.

L’OPEP, une organisation de taille

Source: Pixabay

Le prix du baril de pétrole américain avait tellement baissé, que ces pays ont en effet créé un groupement en 1960 : l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). À l’origine, elle rassemblait 5 pays qui étaient producteurs : l’Irak, l’Arabie Saoudite, le Koweït, l’Iran et le Venezuela. Elle contient maintenant 15 pays. Son but est de négocier les prix du baril de brut et de gérer la production de pétrole au niveau mondial.

En 1973, la chute du cours du pétrole a permis à l’OPEP de continuer à cultiver son influence. La société civile s’étant modernisée, elle a été soutenue par des besoins en pétrole colossaux. C’est cette demande qui a permis à l’OPEP de devenir l’organisation ayant le plus grand contrôle sur le prix du baril : en 2018, on estime ainsi qu’elle contrôlait 72 % des réserves de pétrole.

 

Qui contrôle le prix du pétrole à l’heure actuelle ?

Reste une question : qui contrôle le prix du baril en 2019 ?

Pour l’instant, l’OPEP garde son hégémonie, mais cela pourrait changer. La découverte de schiste en Amérique du Nord pourrait redonner aux États-Unis un peu de vigueur sur le plan international. La production étatsunienne reste la plus forte au monde : on estime que 10 millions de barils y sont produits chaque jour. Et c’est sans compter sur la Chine, qui a également commencé à exploiter le pétrole de schiste.

Une certitude reste : avec l’arrivée des nouvelles technologies vertes, les grands pays producteurs de pétrole seront obligés de se tourner eux aussi vers d’autres productions. Les cartes seront donc rebattues dans les décennies à venir.



Commenter Qui contrôle vraiment le prix du pétrole ?


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 04 avril 2020 à 14:12

    L'Opep et ses alliés se penchent sur la crise du marché pétr…

    Londres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et la Russie veulent reprendre leurs discussions pour envisager une réplique d'ampleur au marasme...

    vendredi 03 avril 2020 à 22:50

    L'Opep et ses alliés tenteront lundi de trouver une réponse …

    Londres: L'Opep a confirmé vendredi la tenue d'une réunion de ses membres et alliés lundi, au lendemain d'annonces de Donald Trump sur...

    vendredi 03 avril 2020 à 21:45

    Le pétrole bondit à nouveau, le marché s'attend à une réduct…

    Cours de clôture: Le pétrole a enregistré vendredi une deuxième séance de forte hausse consécutive, les investisseurs anticipant des coupes importantes de...

    vendredi 03 avril 2020 à 20:25

    La Russie prête à coopérer sur la baisse de la production de…

    Moscou: La Russie est prête à coopérer avec les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite sur la baisse de la production de pétrole, a...

    vendredi 03 avril 2020 à 17:40

    L'«Opep+» discute d'une réduction record de l'offre de pétro…

    Dubaï/Londres/Moscou: L'Opep et ses alliés cherchent à conclure un accord sur une réduction sans précédent de l'offre mondiale de pétrole équivalant à...

    vendredi 03 avril 2020 à 13:19

    Pétrole: Une réduction massive de la production en discussio…

    Vienne: L'Opep et ses partenaires réunis au sein du groupe Opep+ discutent d'un projet de réduction de la production de 10 millions...

    vendredi 03 avril 2020 à 03:35

    Tokyo en légère hausse après la flambée du pétrole

    Tokyo: Après quatre séances consécutives de baisse, la Bourse de Tokyo démarrait vendredi sur une hausse modérée, soutenue par la remontée fulgurante...

    jeudi 02 avril 2020 à 19:47

    Trump enflamme les cours du pétrole en annonçant des coupes …

    Londres: Les cours du pétrole se sont envolés jeudi après un tweet de Donald Trump promettant une réduction de la production russe...

    jeudi 02 avril 2020 à 18:09

    Les cours du pétrole flambent après un tweet de Donald Trump

    Londres: Les cours du pétrole ont flambé jeudi après un tweet du président américain indiquant s'attendre à une réduction "d'environ 10 millions...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 avril 2020 Le prix du baril de Brent de la mer du Nord coté à Londres pour livraison en juin a frôlé les 50% de hausse par rapport à la clôture de la veille et celui de WTI à New York les 35%.

    Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    En février 2020, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 26 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2020, le prix du pétrole en euros se replie fortement (−10,9 % après −5,1 %).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent bien plus modérément (−0,4 % après +0,7  %) sous l’effet des prix des matières premières industrielles (−2,2 % après +1,5 %). Le prix du pétrole chute En février 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−10,9 % après −5,1 %) à 51,1 € en moyenne par baril. En dollars, la chute des prix est un peu plus marquée (−12,5 % après...

    Lire la suite

    En janvier 2020, le prix du pétrole décroît

    Le mercredi 26 février 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2020, le prix du pétrole  en euros se replie de −5,1 % après +5,6 %, et de −5,3 % en dollars.Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+0,7 % après +2,5 %) sous l’effet des prix des matières premières industrielles qui décélèrent (+1,5 % après +3,0 %) et de ceux des matières premières alimentaires qui se replient (−0,3 % après +2,1 %). Le prix du pétrole diminue En janvier 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros baisse (−5,1 % après +5,6 %) à 57,3 €...

    Lire la suite