Menu
A+ A A-

📈 En février 2011, le prix du pétrole accélère

Prix du pétrole et des matières premières importées – Février 2011

Avertissements : Comme chaque année en mars, les coefficients de pondération ont été actualisés pour l’année en cours, conduisant à une révision des indices agrégés pour le mois de janvier.

En outre, l’huile de tournesol a été provisoirement exclue de l’indice des prix des matières premières alimentaires importées, en l’absence de données pour la fin 2010.

En février, le prix du pétrole en dollars a accéléré (+7,4 % après +5,1 % en janvier), atteignant 103,5 $ par baril de Brent. Parallèlement, les prix en devises des matières premières hors énergie importées en France ont continué de croître rapidement (+2,7 % après +3,8 % en janvier).

Accélération du prix du pétrole

En février, le cours en dollars du pétrole de la mer du Nord (Brent) a accéléré (+7,4 % après +5,1 %). En effet, les tensions politiques au Moyen-Orient font craindre des tensions sur l’offre alors que la demande reste dynamique, et que le marché physique est déficitaire. En euros, le prix du baril a crû moins fortement (+5,1 % après +3,9 %), du fait de l’appréciation de l’euro vis-à-vis du dollar (+2,1 %).

Ralentissement des prix des matières premières industrielles importées

En février, les prix en devises des matières premières industrielles ont ralenti (+2,3 % après +3,9 %). D’une part, les cours des matières premières minérales ont continué de croître rapidement (+3,4 % après 3,5 %). Parmi les métaux non ferreux (+4,2 %), les cours du titane (+10,2 %) et du nickel (+10,1 %) ont fortement augmenté. Parallèlement, les cours des métaux précieux ont accéléré (+4,1 % après +2,6 %), notamment l’argent (+7,9 % après -3,2 %) et l’or (+1,1 % après -2,5 %).

D’autre part, les prix des matières premières agro-industrielles ont reculé (-0,7 % après +5,3%) : le prix des bois sciés de conifères s’est replié (-6,0 %) et le prix du caoutchouc a nettement ralenti (+0,4 % après +11,6 %), même si les prix des fibres textiles naturelles ont fortement augmenté (+17,8 %).

Les prix des matières premières alimentaires continuent d’augmenter

En février, les prix des matières premières alimentaires en devises ont poursuivi leur hausse (+3,3 % après +3,9 %), notamment les céréales (+4,1 % après +0,4 %) et les denrées tropicales (+9,2 % après +5,7 %), avec la forte accélération du prix du cacao (+11,2 % après +4,1 %), à la suite des tensions politiques en Côte d’Ivoire. En revanche, les cours du sucre ont reculé (-1,1 % après +3,0 %), la production étant meilleure que prévu au Brésil et en Inde.

Prix du pétrole (Brent)

 : Prix du pétrole (Brent)

Source : Insee

Ensemble des matières alimentaires

 : Ensemble des matières alimentaires

Source : Insee

Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

 : Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

Source : Insee

Ensemble des matières industrielles

 : Ensemble des matières industrielles

Source : Insee

Pétrole et dérivés
en dollar
Les prix sont en dollar par tonne sauf indication contraire.
Source : Insee
Prix Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 103,5 7,4 21,4 40,6
Prix du Brent en €/baril 75,8 5,1 21,3 40,9
Supercarburant 877,1 4,7 14,0 27,9
Gazole-fioul domestique 879,9 9,6 21,2 43,0
Fioul lourd 540,2 12,5 20,0 26,5
Naphta 876,8 2,9 12,4 29,4
Matières premières importées (hors énergie) en devises
base 100 en 2000
Source : Insee
Indices Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Alimentaires 278,3 3,3 13,1 28,1
Denrées tropicales 307,7 9,2 22,2 32,1
Oléagineux 300,3 0,0 8,7 32,4
Céréales 289,5 4,1 11,0 27,1
Sucre 389,5 –1,1 9,8 19,3
Viande bovine 154,9 1,6 12,2 19,4
Industrielles 279,5 2,3 9,4 30,9
Agro-industrielles 174,6 –0,7 7,3 17,6
Fibres textiles naturelles 400,7 17,8 35,3 145,8
Caoutchouc naturel 652,3 0,4 23,6 57,1
Cuirs 114,3 0,8 0,3 17,1
Pâte à papier 139,8 0,7 0,1 13,3
Bois sciés tropicaux 154,0 2,2 4,5 18,5
Bois sciés de conifères 112,2 –6,0 5,1 0,6
Minérales 335,3 3,4 10,2 36,5
Minerai de fer 623,9 0,0 –1,3 77,9
Métaux non ferreux 301,3 4,2 12,9 31,1
Métaux précieux 400,5 4,1 11,3 46,0
Ensemble 268,5 2,7 10,7 29,6


Commenter 📈 En février 2011, le prix du pétrole accélère



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite