Menu
A+ A A-

Octobre 2012, les prix du pétrole se replient

En octobre, le prix du pétrole en dollars a reculé (–1,4 % après +0,9 % en septembre). Il s’est établi à 111,8 $ le baril de Brent. Parallèlement, les prix en devises des matières premières hors énergie importées en France se sont repliés (–1,2 % après +2,6 % en septembre).

Le prix du pétrole recule

En octobre, le prix en dollars du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) a reculé pour la première fois depuis trois mois (–1,4 %). Il reste néanmoins supérieur de plus de 15 $ au point bas atteint en juin. En euros, la baisse du prix du baril a été légèrement plus marquée (–2,1 % après –2,8 %), du fait de l’appréciation de la monnaie européenne vis-à-vis du dollar (+0,8 %).

Prix du pétrole (Brent)

Prix du pétrole (Brent)

Pétrole et dérivés


Les prix sont en dollar par tonne sauf indication contraire.

 

PrixVariations (en %)
du dernier moisdu dernier moisdes 3 derniers moisdes 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 111,8 –1,4 9,3 3,0
Prix du Brent en €/baril 86,2 –2,1 3,5 9,0
Supercarburant en $/litre 0,78 –9,1 7,7 7,4
Gazole-fioul domestique 984,1 –0,2 10,6 5,8
Fioul lourd 647,4 –7,6 2,1 0,7
Naphta 954,9 –1,3 15,8 8,4

Les prix des matières premières industrielles se stabilisent

En octobre, les prix en devises des matières premières industrielles ont crû nettement moins fortement qu’en septembre (+0,9 % après +4,5 %). En effet, les prix des matières premières minérales se sont stabilisés (+0,4 % après +6,9 %). Les cours des métaux non ferreux se sont, dans l’ensemble, repliés (–2,1 %), notamment ceux de l’aluminium (–3,8 %), du zinc (–5,1 %) et du titane (–3,4 %). Les cours du cuivre (+0,0 % après +7,7 %) et du nickel (+0,2 % après +10,0 %) sont restés stables. Parallèlement, les cours des métaux précieux ont reculé (–0,4 % après +11,3 %), principalement ceux de l’argent (–1,3 %) et dupalladium (–3,9 %).

Les prix des matières premières agro-industrielles se sont en revanche redressés (+2,1 % après –2,1 %), notamment ceux de la pâte à papier (+1,6 % après –3,1 %). Les cours du caoutchouc naturel ont accéléré (+7,0 % après +3,7 %), toujours soutenus par les mesures de restriction à l’exportation des principaux pays producteurs du sud-est asiatique. Les cours des fibres textiles naturelles ont toutefois poursuivi leur baisse (–1,6 %), notamment ceux du coton (–2,6 %).

La baisse des prix des matières premières alimentaires se renforce

En octobre, la baisse des prix en devises des matières premières alimentairess’est accentuée (–4,3 % après –0,1 % en septembre). En particulier, les cours desoléagineux ont fortement chuté (–6,8 %). En raison de perspectives de récolte favorables en Amérique du Sud, les cours du tourteau de soja (–7,8 %) et de lafève de soja (–8,1 %) ont continué de reculer. Parallèlement, les prix de l’huile de palme ont enregistré une nouvelle forte baisse (–12,7 % après –5,4 %), du fait de l’accumulation de stocks en Malaisie. Le pays, deuxième producteur mondial, a d’ailleurs réduit ses taxes pour favoriser les exportations. Les cours des denrées tropicales se sont également repliés (–4,6 %), notamment ceux du cacao (–7,0 %), les craintes sur la production ivoirienne s’atténuant, et de l’arabica (–4,1 %), du fait de perspectives de récoltes abondantes au Brésil et en Colombie. Enfin, les cours des céréales ont continué de fléchir (–1,2 % après –1,1 %), notamment ceux dumaïs (–1,7 %). Seuls les cours du sucre ont crû (+4,7 %).

 

Ensemble des matières alimentaires

Ensemble des matières alimentaires

 

Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

 

Ensemble des matières industrielles

Ensemble des matières industrielles
Source : Insee

 

 

 

 



Commenter Octobre 2012, les prix du pétrole se replient


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite