Menu
A+ A A-

Analyses des prix du pétrole

Suivi des prix du pétrole, de l'étude des cours du baril à la compréhension de l'évolution de l'industrie pétrolière, au cœur des marchés pétroliers internationaux.

En septembre 2011, les prix des matières premières importées reculent de nouveau

  • Écrit par Cours du baril

En septembre, le prix du pétrole en dollars s’est légèrement redressé (+0,6 %) après avoir nettement baissé en août (-5,5 %). Il s’établit à 110,8 $ le baril de Brent. Les prix en devises des matières premières hors énergie importées en France ont de nouveau reculé (-3,0 % après -1,8 % en août).

Le prix du pétrole se redresse légèrement

En septembre, le prix en dollars du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) a légèrement augmenté (+0,6 % après -5,5 %). En euros, le prix du pétrole s’est fortement redressé (+4,7 % après -5,8 %), du fait de la dépréciation de la monnaie européenne vis-à-vis du dollar (-3,9 %). Sur un an, la hausse du prix du pétrole atteint 42,4 % en dollars et 35,4 % en euros.

Les prix des matières premières industrielles importées poursuivent leur baisse

En septembre, la baisse des prix en devises des matières premières industrielles s’est poursuivie (-3,1 % après -3,0 %). Les prix des matières premières minérales ont encore enregistré une baisse (-4,2 % après -3,1 %). En effet, les cours des métaux non ferreux ont décru autant qu’en août (-5,6 %), notamment ceux du cuivre (-8,0 %), du nickel (-7,7 %) et du zinc (-5,5 %). Les cours des métaux précieux se sont également repliés (-2,7 % après +7,4 %), principalement ceux du palladium (-7,6 %), de l’argent (-5,3 %) et du platine (-3,1 %).

Les prix des matières premières agro-industrielles repartent légèrement à la hausse (+0,3 % après -2,5 % en août), principalement en raison de la forte hausse du prix des bois sciés de conifères (+8,2 % après -8,4 %). Parallèlement, les prix des fibres textiles naturelles ont également progressé (+1,3 % après -7,2 %) sous l’effet du rebond du prix du coton (+2,8 % après -6,7 %).

Les prix des matières premières alimentaires importées diminuent

En septembre, les prix des matières premières alimentaires en devises ont baissé (-2,7 % après +0,3 %). C’est le cas notamment des denrées tropicales qui enregistrent une baisse de 3,6 % due au repli des prix du cacao (-6,1 %) et du thé (-5,1 %). S’agissant du cacao, l’excédent de récolte des principaux pays producteurs de l’Afrique de l’Ouest, notamment la Côte d’Ivoire, a pesé sur le prix. Les cours du sucre se sont de nouveau repliés (-4,1 % après -2,0 %), en raison des perspectives d’augmentation de l’offre au Brésil et en Inde. Les prix des oléagineux ont fortement diminué (-3,5 % après -0,5 %) du fait des baisses des prix de l’huile de palme (-4,8 %) et du soja (-4,5 % pour la fève de soja et -3,7 % pour le tourteau de soja). De même, les prix de la viande se sont repliés (-2,8 % après +1,9 %). À l’inverse, les cours des céréales importées ont poursuivi leur hausse, mais moins fortement qu’en août (+2,7 % après +6,8 %), principalement sous l’effet de la hausse du prix du riz (+8,1 %) soutenue par la demande asiatique.

Prix du pétrole (Brent)

 : Prix du pétrole (Brent)

Ensemble des matières alimentaires

 : Ensemble des matières alimentaires

Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

 : Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

Ensemble des matières industrielles

 : Ensemble des matières industrielles

 

Pétrole et dérivés
en dollar
Les prix sont en dollar par tonne sauf indication contraire.

Prix Variations (en %)
dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 110,8 0,6 –2,8 42,4
Prix du Brent en €/baril 80,4 4,7 1,7 35,4
Supercarburant 1023,9 1,2 1,6 45,0
Gazole-fioul domestique 936,7 –0,3 –0,6 39,3
Fioul lourd 627,9 0,8 3,2 50,0
Naphta 963,0 –7,3 –7,3 42,5

Matières premières importées (hors énergie) en devises
base 100 en 2000
Source : Insee
Indices Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Alimentaires 263,1 –2,7 –1,5 15,1
Denrées tropicales 276,9 –3,6 –3,6 15,5
Oléagineux 277,3 –3,5 –4,5 11,3
Céréales 309,8 2,7 7,1 31,2
Sucre 340,1 –4,1 6,3 16,8
Viande bovine 157,3 –2,8 0,7 12,9
Industrielles 257,3 –3,1 –4,2 6,3
Agro-industrielles 160,6 0,3 –0,8 8,8
Fibres textiles naturelles 242,6 1,3 –20,5 18,4
Caoutchouc naturel 560,8 0,9 0,8 32,1
Cuirs 102,9 –3,8 –4,5 –7,3
Pâte à papier 140,9 –4,0 –4,5 –0,6
Bois sciés tropicaux 157,2 –1,8 –1,9 8,0
Bois sciés de conifères 97,4 8,2 8,0 8,2
Minérales 308,7 –4,2 –5,3 5,3
Minerai de fer 615,1 0,0 –1,2 –13,6
Métaux non ferreux 261,2 –5,6 –8,6 4,5
Métaux précieux 480,7 –2,7 8,5 50,8
Ensemble 249,5 –3,0 –3,2 9,3

En août 2011, les prix des matières premières importées se replient

  • Écrit par Cours du baril

En août, le prix du pétrole en dollars s’est nettement replié (-5,5 %) après avoir augmenté en juillet (+2,3 %). Il s’établit à 110,1 $ le baril de Brent. Les prix en devises des matières premières hors énergie importées en France ont également reculé (-1,8 % après +1,6 % en juillet).

Le prix du pétrole repart à la baisse

En août, le prix en dollars du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) a reculé (-5,5 % après +2,3 %). En euros, la baisse du prix du baril a été légèrement plus forte (-5,8 % après +3,1 %), du fait de l’appréciation de la monnaie européenne vis-à-vis du dollar (+0,3 %). Depuis l’été 2010, la hausse du prix du pétrole a néanmoins été très soutenue (+43,0 % en dollars et +28,7 % en euros).

Les prix des matières premières industrielles importées diminuent

En août, les prix en devises des matières premières industrielles ont reculé (-3,0 % après +1,9 %). Les prix des matières premières minérales ont enregistré une forte baisse (-3,1 % après +2,0 %). En effet, les cours des métaux non ferreux (-5,6 %) ont décru, notamment ceux du plomb (-10,4 %), du zinc (-8,1 %) et du cuivre (-6,0 %). À l’inverse, les cours des métaux précieux ont accéléré (+7,4 % après +3,8 %), principalement ceux de l’or (+11,6 %) et de l’argent (+6,3 %), qui confirment leur statut de valeur refuge.

Les prix des matières premières agro-industrielles se sont repliés (-2,5 % après +1,4 % en juillet), notamment ceux des bois sciés de conifères (-8,4 % après +8,9 %). Parallèlement, les prix des fibres textiles naturelles ont continué de baisser, mais moins fortement qu’en juillet (-7,3 % après -15,4 %), la baisse du prix du coton s’atténuant (-6,7 % après -18,6 %).

La hausse des prix des matières premières alimentaires importées s’atténue

En août, les prix des matières premières alimentaires en devises ont faiblement progressé (+0,3 % après +1,0 %). Les cours des céréales importées ont rebondi (+6,8 % après -2,4 %), sous l’effet des fortes hausses des prix du riz (+9,1 %) et du maïs (+4,3 %). Pour le maïs, la sécheresse dans les régions productrices en Europe et aux États-Unis assombrit en effet les perspectives de récolte. S’agissant du riz, l’annonce, par le gouvernement nouvellement élu en Thaïlande (premier exportateur mondial), des mesures de soutien aux prix payés aux producteurs domestiques, a favorisé les achats préventifs et soutenu la demande. À l’inverse, les cours du sucre se sont repliés (-2,0 % après +13,1 %) de même que ceux des denrées tropicales (-1,9 % après +1,9 %), notamment ceux du cacao (-4,3 %).

Prix du pétrole (Brent)

 : Prix du pétrole (Brent)

Source : Insee

Ensemble des matières alimentaires

 : Ensemble des matières alimentaires

Source : Insee

Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

 : Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

Source : Insee

Ensemble des matières industrielles

 : Ensemble des matières industrielles

Source : Insee

Pétrole et dérivés
en dollar
Les prix sont en dollar par tonne sauf indication contraire.

Source : Insee

 

Prix Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 110,1 –5,5 –4,3 43,0
Prix du Brent en €/baril 76,8 –5,8 –4,3 28,7
Supercarburant 1012,0 –4,0 –5,6 44,6
Gazole-fioul domestique 939,3 –3,1 0,2 44,2
Fioul lourd 623,1 –1,6 3,2 47,0
Naphta 1038,6 0,0 0,0 57,5
Matières premières importées (hors énergie) en devises
base 100 en 2000
Source : Insee
Indices Variations (en %)
du dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Alimentaires 270,4 0,3 0,7 21,9
Denrées tropicales 287,2 –1,9 –3,7 18,1
Oléagineux 287,2 –0,5 –1,2 18,6
Céréales 301,7 6,8 6,0 41,1
Sucre 354,5 –2,0 32,1 50,3
Viande bovine 161,8 1,9 2,2 17,2
Industrielles 265,5 –3,0 –1,3 13,3
Agro-industrielles 160,2 –2,5 –0,3 12,1
Fibres textiles naturelles 239,0 –7,3 –27,3 33,5
Caoutchouc naturel 556,0 0,9 1,4 41,7
Cuirs 107,0 0,1 1,8 –6,4
Pâte à papier 146,7 –0,5 –0,3 3,9
Bois sciés tropicaux 160,1 0,5 0,9 8,0
Bois sciés de conifères 90,0 –8,4 2,0 5,5
Minérales 322,3 –3,1 –1,7 13,7
Minerai de fer 615,1 0,0 –1,2 –13,6
Métaux non ferreux 276,8 –5,6 –3,7 15,2
Métaux précieux 494,0 7,4 10,8 64,3
Ensemble 257,1 –1,8 –0,6 16,3

En Juillet 2011, les prix des matières premières importées se redressent

  • Écrit par Cours du baril

En juillet, le prix du pétrole en dollars s’est redressé (+2,3 %) après avoir baissé en juin (-1,0 %). Il s’établit à 116,5 $ le baril de Brent. Les prix en devises des matières premières hors énergie importées en France se sont également redressés (+1,6 % après -0,4 % en juin).

Le prix du pétrole se redresse

En juillet, le prix en dollars du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) s’est redressé (+2,3 % après -1,0 %). En euros, la hausse du prix du baril a été plus forte (+3,1 % après –1,4 %), du fait de la dépréciation de la monnaie européenne vis-à-vis du dollar (-0,8 %). Après avoir augmenté fortement en début d’année, le prix du baril de pétrole a baissé sur les trois derniers mois (-5,7 % en dollars et -4,6 % en euros).

Les prix des matières premières industrielles importées rebondissent

En juillet, les prix en devises des matières premières industrielles ont rebondi (+1,9 % après -0,2 %). D’une part, les prix des matières premières minérales ont remonté (+2,0 % après -0,5 %). Parmi les métaux non ferreux (+2,6 % après -0,7 %), les hausses des cours du zinc (+7,3 %), du plomb (+6,8 %) et du cuivre (+6,3 %) ont été en partie compensées par les baisses des prix du titane (-2,0 %) et de l’aluminium (-1,7 %). Les cours des métaux précieux repartent à la hausse (+3,8 % après -0,6 %), principalement ceux de l’argent (+5,9 %) et de l’or (+2,9 %).

D’autre part, les prix des matières premières agro-industrielles ont accéléré (+1,4 % après +0,8 % en juin) sous l’effet notamment du bond des prix des bois sciés de conifères (+8,9 % après +2,2 %). À l’opposé, les prix des fibres textiles naturelles ont accentué leur chute (-15,3 % après -7,2 %) dans le sillage du prix du coton (-18,4 % après -9,6 %).

Les prix des matières premières alimentaires importées se redressent

En juillet, les prix des matières premières alimentaires en devises se sont redressés (+1,0 % après -0,8 %). Les cours des denrées tropicales ont rebondi (+1,9 % après -3,7 %), notamment le thé (+8,4 %) et le cacao (+4,5 %). À l’inverse, les cours des céréales importées se sont repliés (-2,4 % après +1,7 %) sous l’effet d’une baisse soutenue du prix du maïs (-5,1 %). De même, les cours des oléagineux ont continué de baisser (-0,6 % après -0,8 % en juin). Enfin, le prix du sucre poursuit sa hausse (+13,1 % après +19,3 %).

Prix du pétrole (Brent)

 : Prix du pétrole (Brent)

Source : Insee

Ensemble des matières alimentaires

 : Ensemble des matières alimentaires

Source : Insee

Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

 : Matières premières importées (ensemble, hors énergie)

Source : Insee

Ensemble des matières industrielles

 : Ensemble des matières industrielles

Source : Insee

Pétrole et dérivés
en dollar
Les prix sont en dollar par tonne sauf indication contraire.
Source : Insee
Prix Variations (en %)
dernier mois du dernier mois des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Prix du Brent en $/baril 116,5 2,3 –5,7 54,6
Prix du Brent en €/baril 81,6 3,1 –4,6 38,5
Supercarburant 1054,7 4,7 –7,5 53,3
Gazole-fioul domestique 968,9 2,9 –5,3 51,7
Fioul lourd 633,1 4,0 0,3 56,6
Naphta 1038,6 0,0 –1,3 67,7

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 mai 2019 à 05:59

Le pétrole grimpe en Asie, après la réunion de l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, en raison des tensions au Moyen-Orient et de l'engagement...

samedi 18 mai 2019 à 03:00

L'Argentine attribue 18 zones maritimes à l'exploration de g…

Buenos aires: Le gouvernement argentin a attribué 18 zones maritimes à de grandes entreprises pour qu'elles en explorent les éventuelles ressources pétrolières...

vendredi 17 mai 2019 à 12:11

Le pétrole dopé sur la semaine par les tensions géopolitique…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, en nette hausse sur la semaine alors que les tensions géopolitiques...

vendredi 17 mai 2019 à 05:49

Le pétrole continue de flamber en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de flamber, vendredi en Asie, en raison de l'escalade entre Washington et Téhéran, alors que l'Iran...

jeudi 16 mai 2019 à 22:14

Le pétrole monte, la tension grimpe au Moyen-Orient

Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé jeudi avant une réunion de suivi de l'accord de l'Opep et de ses...

jeudi 16 mai 2019 à 12:21

Le pétrole grimpe, situation tendue avant une réunion de sui…

Londres: Les prix du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens à l'avant-veille d'une réunion de suivi de l'accord de l'Opep et...

jeudi 16 mai 2019 à 06:01

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse jeudi en Asie, en raison des tensions aux Moyen-Orient.

mercredi 15 mai 2019 à 22:14

Le pétrole monte avec des stocks américains de brut moins él…

Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi dans le sillage d'une hausse des stocks américains moins forte que des...

mercredi 15 mai 2019 à 17:10

USA: les stocks et les exportations de pétrole brut bondisse…

New York: Les stocks ainsi que les exportations de pétrole brut ont fortement augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis, selon les chiffres...

Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Chiffres du jour

Mercredi 1 mai 2019 Le secteur pétrolier a flanché du fait d'un net recul des cours du pétrole dans la foulée de la publication d'un bond des stocks américains. BP a perdu 1,25% et Royal Dutch Shell 1,44%.

En février 2019, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

Lire la suite

En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

Lire la suite

Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

Lire la suite