Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise à New York avant les stocks et Obama

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi à l'ouverture à New York, au lendemain d'une forte progression, en attendant d'en savoir plus sur le niveau des stocks pétroliers aux Etats-Unis et une intervention du président américain Barack Obama sur l'emploi.

Vers 15H20, sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre s'échangeait à 89,46 dollars, en hausse de 12 cents par rapport à la veille.

Il avait bondi de plus de trois dollars mercredi, revenant autour de ses plus hauts niveaux depuis début août.

"Le grand sujet de la journée, c'est le discours d'Obama en fin de journée. Le marché s'est montré assez optimiste ces derniers jours et a beaucoup progressé. Mais pour se maintenir à plus de 90 dollars le baril, il faut plus que de l'optimisme", a expliqué Tom Bentz, de BNP Paribas.

Barack Obama doit s'exprimer à partir de 23H00 GMT devant le Congrès, où il doit présenter un plan pour soutenir le marché de l'emploi et relancer la croissance. Les médias américains ont évoqué des mesures représentant au total 300 milliards de dollars.

En attendant, le marché pétrolier attend pour 15H00 GMT la publication des statistiques hebdomadaires du gouvernement américain sur l'évolution des stocks de pétrole.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablent sur une chute de 1,6 million de barils des réserves de brut la semaine dernière, de 1,7 million de barils des stocks d'essence et de 300.000 barils des réserves de distillats (dont le gazole et le fioul de chauffage).

La période concernée a été marquée par le passage de la tempête tropicale Lee dans le golfe du Mexique, qui a perturbé la production d'hydrocarbures de la zone.

Jeudi, les opérateurs du marché pétrolier surveillaient une autre tempête, Nate, qui évoluait aussi dans le golfe du Mexique, au dessus de la péninsule du Yucatan.

Cette perturbation "pourrait provoquer de nouvelles interruptions dans la production et une chute des stocks", ont relevé les analystes de Commerzbank.

Quelque 37% de l'extraction pétrolière américaine du golfe du Mexique était toujours suspendue mercredi, selon le gouvernement américain, les opérations prenant du temps à redémarrer en raison des évacuations effectuées avant l'arrivée de la tempête Lee.

cha



(AWP / 08.09.2011 15h46)


Commenter Le brut se stabilise à New York avant les stocks et Obama


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite