Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, prudence avant les stocks US et le discours d'Obama

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après la forte hausse de la veille, dans un marché prudent avant un discours du président américain Barack Obama et de nouveaux chiffres des stocks pétroliers aux Etats-Unis.

Vers 10H15 GMT (12H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 115,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 42 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 21 cents, à 89,13 dollars.

Les cours du baril cédaient un peu de terrain, après s'être envolés mercredi de 3,32 dollars à New York et de 2,91 dollars à Londres, dopés par la bonne tenue des places boursières et les perturbations de la production de brut dans le Golfe du Mexique après le passage de la tempête tropicale Lee.

"Cette récente hausse s'explique avant tout par des facteurs extérieurs (au marché du pétrole) ou alors très temporaires, et le niveau actuel des prix ne reflète que très peu le véritable état" de l'offre et de la demande de brut dans le monde, relevaient les analystes de Commerzbank.

L'agence gouvernementale américaine d'information sur l'Energie (EIA) a ainsi révisé en baisse sensible mercredi sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2012. Elle ne prévoit plus qu'une croissance de 1,4 million de barils par jour, contre une prévision de +1,6 million publiée le mois dernier.

"La croissance de la demande énergétique mondiale vient des pays émergents, eux-mêmes très dépendants des importations vers l'Europe et les Etats-Unis (...) et il faudra sans doute peu de temps avant que les inquiétudes sur l'économie des deux côtés de l'Atlantique ne se concrétisent" et tirent les prix du brut à la baisse, commentait David Hufton, du courtier PVM.

Selon lui, la prudence devrait donc continuer de dominer les marchés sur les prochains jours.

Alors que les opérateurs redoutent un retour en récession des économies européennes et américaines, ils seront très attentifs jeudi à un discours du président Barack Obama, qui devrait proposer d'injecter 300 milliards de dollars dans l'économie américaine pour lutter contre un chômage obstinément élevé.

Les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves pétrolières aux Etats-Unis pourraient par ailleurs être de nature à soutenir le marché, après la hausse massive et inattendue de ces stocks la semaine dernière.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablent sur une chute de 1,6 million de barils des réserves de brut sur la semaine achevée le 2 septembre, en raison des interruptions de la production d'hydrocarbures dans le golfe du Mexique, une région qui représente plus de 25% de la production totale américaine de brut.

Le DoE devrait également faire état d'une baisse de 1,7 million de barils des stocks d'essence et d'un recul de 300.000 barils des réserves de distillats (dont le gazole et le fioul de chauffage).

Les opérateurs continuaient de surveiller jeudi une nouvelle dépression se développant au sud du Golfe du Mexique au large de la péninsule du Yucatan, et l'ouragan Katia dans l'Atlantique, qui se rapprochait de la côte est américaine, région concentrant une partie significative des capacités de raffinerie du pays.

tt



(AWP / 08.09.2011 12h55)


Commenter Le brut recule, prudence avant les stocks US et le discours d'Obama


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite